Quels sont les dangers et les bénéfices de la pratique du yoga ?

The Science of Yoga

Quelques semaines avant de commencer le teacher training, un livre a attiré mon attention : The Science of yoga par William J. Broad. Je l’ai lu d’une traite, parce qu’il parle clairement d’un sujet peu évoqué : les dangers et les bénéfices de la pratique physique du yoga. Qu’est-ce que la recherche scientifique nous a appris du yoga au fil des dernières décennies ? Qu’est-ce qui est bon ou risqué dans le yoga ? Ce livre est passionnant, documenté et à lire comme le témoignage – l’auteur parle à la première personne – de ce journaliste américain, qui pratique le yoga depuis 1970 et en est un fervent défenseur.

Le yoga gagne sans cesse en popularité. Les premières représentations de postures de yoga remontent à 2 500 ans avant J.-C., pendant des siècles c’était une pratique marginale en Inde, qui insistait sur les bienfaits sexuels et l’aspect magique, comme la lévitation. Aujourd’hui, le yoga est pratiqué dans le monde entier, il a été analysé et théorisé, il est divisé en de nombreuses branches ; parallèlement à ça, des marques de sport et de bien-être ont développé leurs offres.

L’auteur part du postulat qu’il y a une certaine dénaturation des ambitions premières du yoga, qui pourrait conduire à sa perte. La version ancienne du yoga n’est pas meilleure (notamment l’aspect sexuel et miraculeux), mais l’évolution actuelle fait face à certains écueils et peut sembler parfois confuse. C’est pourquoi la question centrale du livre est : où va le yoga aujourd’hui et dans les décennies à venir ? que va-t-on en faire ? est-ce que le yoga va devenir :

  • Un sport comme un autre, dirigé par des marques, des compétitions et des figures charismatiques aux discours parfois contradictoires ?
  • Une pratique mystique aux bienfaits fumeux ?
  • Une pratique dont on pourrait connaître le potentiel et les limites, supportée par la recherche scientifique, et qui pourrait apporter un réel plus à ceux qui le pratiquent ?

Bien sûr, l’auteur voudrait qu’on tende vers la troisième possibilité, et c’est pour ça qu’il va décortiquer les clichés du yoga et les mettre à l’épreuve de la recherche scientifique – l’auteur n’étudie pas la portée philosophique du yoga, mais parle bien des bénéfices et des dangers des postures (asanas) et de la respiration (pranayama) – l’auteur parle peu de la méditation, qui est un autre sujet à part entière. Voici les principales conclusions au moment de la sortie du livre (je résume les points-clés, tout est démontré dans le livre) :

  • Le yogini (celui qui fait du yoga) ne peut pas accomplir de miracles physiques, il ne peut pas arrêter son cœur de battre, et pratiquer le yoga ne vous assure pas de devenir centenaire.
  • Le yoga ne permet pas de mieux s’oxygéner. Le présupposé selon lequel le travail sur la respiration permettrait d’engranger plus d’oxygène est un mythe.
  • Le yoga peut causer de sérieuses blessures. C’est un sujet sensible dans le yoga, qui a la réputation de ne faire que du bien à ceux qui le pratiquent. Les blessures existent pourtant, elles peuvent être graves, et proviennent surtout d’un travail trop important, d’une surévaluation de ses capacités (rester trop longtemps dans une pose par exemple, ou essayer encore et encore sans repos). C’est surtout dû à une « mauvaise » pratique du yoga, car le yoga étant non-violent, il implique aussi une non-violence envers soi-même. Mais parfois l’ego reprend le dessus, avec l’envie de se dépasser, et c’est souvent là que les blessures arrivent.
  • Le yoga ne fait pas maigrir. Cette assertion provient principalement du yoga moderne, où certains cours promettent de faire perdre des calories. Hors, même si l’activité cardiaque augmente pendant la salutation au soleil, le reste du travail sur les postures n’engagent pas dans une activité suffisante pour brûler des calories comme le ferait un cours de fitness. Certes, quand on pratique le yoga on peut beaucoup transpirer, mais transpirer ne veut pas dire perdre du poids. Cependant, l’auteur insiste aussi sur le fait que le yoga, dans la mesure où l’un de ses effets est de réguler les émotions, il permet à celui qui le pratique de mieux régler son appétit, et ne pas se jeter sur la nourriture pour compenser. Par ailleurs, même s’il ne fait pas maigrir, le yoga renforce la musculature et rend souple.
  • Le yoga a des effets significatifs sur le moral, il réduirait notamment le stress et l’anxiété, et la dépression. Les résultats ne sont pas immédiats, ça peut prendre du temps et requiert une pratique régulière et prolongée, mais les résultats seront significatifs. C’est un des bénéfices prouvés à plusieurs reprises par la recherche scientifique. Bonne humeur garantie !
  • Le yoga peut soigner. Récupérer de sérieuses blessures ou fractures par le yoga, quand c’est accompagné par des kinés ou des docteurs est une façon alternative et efficace de soigner. Le yoga a des vertus thérapeutiques, mais l’auteur met en garde contre les « soigneurs » plus ou moins ésotériques.

Je vous recommande la lecture de ce livre clair, concret et bien argumenté. Pour moi, le yoga a surtout été jusqu’à présent une pratique très personnelle, dont j’ai ressenti divers effets physiques et mentaux au fil des années. Si je veux devenir prof, il faut que je démêle les fils de tout ça, et ce livre a été un point de départ rationnel intéressant.

Cet article de Rue 89 parut l’an dernier parle également de ce livre, The Science of yoga, qui n’a pas encore été traduit en français.

Vous aimez le blog ? Rejoignez-moi sur Facebook – Mathilde fait du yoga ou sur Twitter @mathildepit

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

4 Commentaires

  • Répondre mars 3, 2013

    etvoilacoralie

    C’est bien intéressant de faire le point comme tu le fais, parce que ça reste une pratique quand même assez floue (sport ? relaxation ?…).

    • Répondre mars 3, 2013

      Mathilde

      Tu peux faire du yoga pour plein de raisons ! Faire du sport, se relaxer, etc. Le yoga a plein de facettes, j’espère pouvoir en parler encore dans de prochains articles ! Merci de me suivre aussi ici en tout cas 😉

  • Répondre décembre 23, 2014

    Carol

    Beaucoup disent avoir perdu du poids en ne pratiquant que le yoga. Du coup on sait pas trop, j’ai décidé de m’y mettre au moins 10-15 min tout les matins pour commencer ma journée

    • Répondre décembre 23, 2014

      Mathilde

      bonjour Carol,
      Il n’y a qu’une seule façon efficace de perdre du poids : c’est en dépensant plus d’energie qu’en ne consommant de nourriture. Mais même si la formule est simple, la réalisation peut être plus complexe…
      Le yoga est un outil qui peut aider car on fait attention à son corps, ses sensations, on bouge en faisant quelques exercices, mais ce n’est pas la seule et unique solution. Si vous voulez des conseils diététiques, je vous conseille le blog de la diététicienne Ariane, l’art de manger.

Laissez une réponse