J’ai testé le « restorative yoga »

Restorative yoga

Vu sur Pinterest.

Au cours de la formation de yoga, je dois suivre 10 cours de styles différents. Parmi tous ces cours, je suis allée dans une classe de « restorative yoga », dont le principe est de se relaxer complètement. Vous allez me dire que c’est le propre de n’importe quel cours de yoga, mais en fait, pas exactement. Dans un cours classique, on fait divers « asanas » ou postures, certains passages sont intenses et demandent un effort soutenu, que ce soit un effort musculaire, de souplesse, d’équilibre ou de concentration (et parfois les quatre en même temps). Dans le restorative yoga, il n’y aura aucun effort de ce type, car pour se relaxer complètement, il n’y aura aucun étirement. Nada, on ne fera pratiquement rien pendant 1h30 : on est dans des postures d’absolue tranquillité, soutenues par divers accessoires ou « props ». Je pensais que ça m’ennuierait… mais en fait j’ai adoré. Comment ça marche ? Quels sont les effets recherchés ?

Que fait-on en cours de restorative yoga ?

Le cours en lui-même ressemble parfois à un joyeux bazar, chacun ayant autour de son tapis pas mal d’accessoires. Le prof en début de cours va demander à ce que chacun ait une ou deux couvertures, un strap (une sangle), un gros bolster (une sorte de polochon) et des blocs. Le cours enchaîne différentes postures classiques du yoga, mais elles sont à chaque fois entièrement soutenues par tous ces accessoires pour que le corps n’ait aucun effort à fournir. On reste dans ces postures passives et confortables pendant plusieurs minutes d’affilée, puis on change.

Quel est le bon moment pour faire du restorative yoga ?

  • Si on a eu une dure journée, qu’on se sent tout le temps fatigué, stressé, pas bien : le restorative peut aider. La seule difficulté, c’est de rester calme pendant 5-10 minutes dans une posture – les idées peuvent fuser, on peut être complètement agité. Il faut être prêt à s’autoriser un moment de calme pendant ce cours.
  • Si on est blessé, et en demandant l’avis d’un médecin et du prof, le restorative est suffisamment doux pour pouvoir être pratiqué. La colonne vertébrale va être pas mal mobilisée, dans un sens ou dans l’autre, au fil des postures. On bouge quand même un peu, mais c’est tranquillou.
  • Si on se sent plein d’énergie, qu’on déborde d’envie de bouger dans tous les sens, je ne conseillerai pas d’aller faire un cours de restorative, du moins pas à ce moment-là. Ou alors on y va… et on voit les effets après coup : encore plus d’énergie ! ou une énergie mieux canalisée.

Quels sont les effets recherchés ?

L’idée est la même que dans le yoga en général : calmer le mental par une activité physique. Comment se reposer efficacement parmi tout ce tumulte ?

  • Mieux qu’une sieste ! Pour se reposer, on pourrait suggérer le plus naturellement du monde de dormir plus, ou de faire une sieste. Mais le sommeil n’est pas toujours la meilleure façon de se reposer – une longue sieste a parfois tendance à assommer, et bien dormir la nuit est parfois un vrai défi (cf. le bruit des voisins, les rêves agités, l’insomnie, etc.). Le restorative yoga va permettre de s’accorder consciemment ce moment de répit.
  • Confort et repos. A chaque fois que je m’installe dans une posture de « restorative » (c’est une vraie installation quand on a ces 2 couvertures à rouler, le bloc à glisser, le strap à nouer, etc.), c’est un véritable régal : c’est extrêmement confortable et cosy, il n’y a rien à faire que de respirer et de se reposer. Quand on sort d’un cours comme ça, on est plus calme mais aussi plus réceptif aux choses qui comptent vraiment. J’aime bien considérer chaque posture comme une mini-méditation. Pas toujours facile, mais ça vaut le coup d’essayer de jouer le jeu.
  • Calmer les émotions et autres déséquilibres. Le restorative yoga vise à « gérer » le stress de nos vies contemporaines, qui s’accompagne souvent de pas mal d’émotions : le stress peut engendrer de la frustration, de l’impatience, de la colère…  Le stress est aussi facteur de déséquilibres physiques : maux de tête, insomnie, maux de ventre, etc. Certaines personnes craquent en faisant du restorative yoga, et se mettent parfois à pleurer. C’est un effet assez classique du yoga, et qui peut être troublant au départ ! Pourquoi je me sens si mal en faisant quelque chose qui est censé me faire du bien ? Le restorative yoga permet de libérer les émotions, de faire le point, voire même de finir par se débarrasser de celles qui nous encombrent.

Comment faire du restorative yoga à la maison ?

Aussi sympa que soit le restorative yoga, je ne vais pas souvent dans ces cours. Ca m’arrive surtout les vendredis en début de soirée, mais rien de systématique. Et pourtant, c’est une bonne façon de remettre les compteurs à zéro juste avant le week-end. Si vous voulez essayer chez vous, il faut vous munir de quelques accessoires. On peut commencer par des postures simples comme la posture de l’enfant, le « papillon », ou une torsion de la colonne vertébrale. Installez-vous le plus confortablement possible et calez-vous avec des couvertures, des coussins, etc. en ne laissant aucune tension, surtout au niveau de la colonne vertébrale, du cou et  des genoux.

D’où vient le restorative yoga ?

Le célèbre prof Iyengar utilise dans ses cours de yoga classiques beaucoup d’accessoires, afin de parfaire l’alignement des poses. Il proposait aussi des cours de yoga plus thérapeutiques  toujours en utilisant ces accessoires. L’une de ses élèves, Judith Lasater, a intégré ces éléments et a développé ce « restorative yoga ». L’utilisation de tous ces accessoires permet de rendre ces cours relaxants plus accessibles à tout le monde : dans un monde idéal, le yogini trouverait relaxant de rester pendant 20 minutes en supta-baddhakonasa (allongé sur le dos, les bras le longs du corps, les jambes pliés comme un papillon, avec les pieds qui se touchent), mais pour le débutant, la personne blessée ou simplement parce qu’on est fatigué,  ça peut aussi s’avérer une vraie torture ! Pour obtenir les effets relaxants du yoga, sans pour autant être un expert, le restorative yoga est un moyen très accessible.

Si ça vous intéresse, je vous conseille un livre de référence à ce sujet, de Judith Lasater : Relax and Renew.

Relax and renew, Judith LasaterEst-ce que ça vous tente d’essayer le restorative yoga ? Quelles activités vous relaxent vraiment ?

Vous aimez le blog ? Rejoignez-moi sur Facebook – Mathilde fait du yoga ou sur Twitter @mathildepit

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

6 Commentaires

  • Je m’y vois déjà!! Exactement ce qu’il me faut! en fait, c’est un peu le yoga que je pratiquais à Paris mais pour l’instant j’ai pas trouvé l’équivalent ici. Tout ce que j’ai essayé était trop intense ou avait trop de position en appui sur les poignets (un des miens est pourri…). Merci, maintenant que j’ai un nom, je me remets en quête!

  • Répondre mai 17, 2013

    Méa

    Bonjour,
    C’est à 2 reprises que je vais sur ton blog et je l’apprécie beaucoup.
    Je donne des cours d’Ashtanga yoga dans le sud, et je pense que le restorative yoga peut être très bien pour mes adhérents.
    Je vais chercher si il y en a près de chez moi
    Merci à toi

    • Répondre mai 17, 2013

      Mathilde

      Hello Méa et bienvenue !
      Le restorative est vraiment top, dis moi si tu en as trouvé dans ta région.

  • Répondre avril 21, 2014

    Charlotte

    Le studio où je fais du Yoga propose des cours de restorative yoga et j’ai très envie d’essayer! J’aimerai beaucoup essayé le candelight yoga aussi!

  • Pas de cours de restorative yoga près de chez moi (je ne connaissais même pas le concept!) par contre je suis carrément tentée de faire l’expérience chez moi. En plus du bouquin, si tu connais as des vidéos YT à conseiller, je suis preneuse!

  • Répondre février 8, 2016

    jenny

    slt!

    tjs ympa de lire ou relire tes billets!

    je vois bien le concept, en fait j en fait chez moi quand je suis malade ou fatiguée
    c’est tjs cool de bouger un peu… pour mon mental en tout cas! ahaha
    om

Laissez une réponse