Un bon livre pour l’été : Yoga Bitch, par Suzanne Morrison

Yoga Bitch Suzanne Morrison

Pour mon anniversaire le mois dernier, une copine m’a offert le livre Yoga Bitch qu’on pourrait traduire par La connasse du yoga. En ouvrant le paquet, je lui ai souri mais je me suis demandé si je devais y voir un message : est-ce qu’elle essayait de me dire que j’étais une connasse du yoga ? La fille cynique et sceptique, qui aime aller boire un verre de vin (plutôt que du thé vert) accompagné d’un plateau de charcuterie (plutôt que des légumes grillés), tout en racontant les derniers potins ? Ok, c’est possible que je sois parfois comme ça. J’ai laissé le livre de côté pendant un bon mois, et je l’ai commencé sans conviction la semaine dernière… pour le finir trois jours après : j’ai adoré !

Qu’est-ce que ça raconte ?

Suzanne s’apprête à quitter Seattle pour s’installer à New York avec son copain. Elle fait du yoga depuis un moment et est en admiration totale face à sa prof de yoga, Indra. Elle décide de partir à Bali suivre une formation de yoga pendant deux mois avec sa prof fétiche. Le livre alterne entre des passages de son journal intime tenu à l’époque et des réflexions qu’elle a ensuite écrites 10 ans après cette expérience – c’est autobiographique.

Premier constat quand elle arrive là-bas : les gens semblent un peu plus perchés que ce qu’elle pensait. Dès le deuxième jour, Indra conseille même que chacun boive sa propre urine tous les matins, parce que c’est apparemment la « meilleure médecine préventive possible ». Beurk. Est-ce que Suzanne va céder à l’appel du pipi ? Comment va-t-elle ressortir de cette aventure ? Plus cynique que jamais ? Ou transformée en une meilleure version d’elle-même ? Au fil des semaines, elle se découvre elle-même, réfléchit à sa vie, ce qu’elle veut vraiment. Bref, elle est sur ce fameux « chemin du yoga. »

On lit ou pas ?

Oui ! on lit si on aime le yoga, même un tout petit peu seulement. Ce livre est vraiment drôle, hilarant par moments, authentique et pas trop sérieux.

Certains passages m’ont rappelé ma propre formation de yoga :

  • le fait de se confier à des gens (tout en se disant « mais pourquoi je raconte tout ça à ces inconnus »). Attention, le yoga a parfois tendance à rendre super émotifs,
  • les amitiés qui se créent avec des gens qu’on n’aurait pas rencontrées dans d’autres circonstances, et qui par ailleurs ne nous voient qu’en tenue de yoga et sans maquillage – et qui nous aiment bien quand même,
  • le fait d’essayer de devenir yogi tout en rêvant de milkshakes et en continuant d’aimer raconter des potins,
  • de parler tout le temps de ce que veut dire « être authentique », vivre authentiquement, trouver son « moi », bref, une séance de psy de groupe dans le but de se connaître soi-même, sans pour autant devenir religieux ou branché spiritualité,
  • placer des profs de yoga sur un piédestal et puis découvrir ensuite qu’ils sont complètement normaux.

Le titre est assez racoleur finalement, le livre est plus intéressant qu’il n’y paraît et ne raconte pas simplement la « conversion » de Suzanne. Elle ne passe pas de celle qui « aime fumer des clopes et paye ses cours de yoga quand ça la chante » à l’illuminée qui répandrait la bonne parole du yoga. Ce n’est pas aussi simpliste : c’est humain, réaliste et une parfaite lecture d’été, certes en anglais (pas trouvé de traduction chez un éditeur français).

Yoga Bitch, par Suzanne Morrison

Vous aimez le blog ? Rejoignez-moi sur Facebook – Mathilde fait du yoga ou sur Twitter @mathildepit

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

2 Commentaires

  • Répondre août 4, 2013

    contactmamanzen

    Je cherchais justement un bouquin pour m’accompagner en vacances !!! Merci !! 🙂

  • Répondre janvier 10, 2014

    Lire du Yoga : Yoga Bitch

    […] J’ai découvert ce livre par Mathilde du blog Mathilde fait du yoga. […]

Laissez une réponse