Namaste or not namaste ?

namaste

Le mot Namaste est une façon commune de se dire bonjour en Inde. C’est aussi la façon la plus courante de terminer une classe de yoga, partout dans le monde : le prof et les élèves disent ensemble Namaste. Il est parfois dit les mains jointes en prière devant le front, puis devant le visage, puis près du coeur.

Dire Namaste me rend sceptique. La gestuelle spirituelle en général m’est étrangère, et adopter des mouvements de salutation d’une autre culture ne me fait pas me sentir à ma place, même dans un cours de yoga. Lors d’un récent week-end dans un parc américain, on roulait dans la campagne isolée de Nouvelle Angleterre, la région où je vis, et on a croisé des dizaines de studio de yoga dans des endroits paumés : je trouve ça super que le yoga devienne accessible à de plus en plus de monde, mais voir écrit Karma Yoga ou n’importe quel nom mêlant des mots sanskrit au milieu de la campagne profonde me fait le même effet que manger des fraises au mois de décembre : c’est pas un peu décalé ?

Bon bref, je m’égare. Revenons à notre namaste. Lors de ma formation de prof de yoga, les instructeurs nous encourageaient à suivre nos envies : dire ou ne pas dire namaste à la fin du cours, c’était à nous de le sentir ou pas, la formation ne suivant pas de tradition particulière comme l’Ashtanga ou une école particulière de Hatha. En même temps, les profs précisaient qu’il fallait aussi conclure une classe, et pas juste dire : « ok, c’est fini, vous pouvez ranger vos tapis. A la prochaine ». Namaste est accepté comme LA façon la plus commune de conclure une classe de yoga, le signal pour remercier tout le monde d’avoir participé, et pour dire que c’est terminé. Sa traduction la plus profonde est : « le divin en moi salue le divin en chacun de vous », c’est une façon de se rappeler qu’on fait tous parti d’un même ensemble. C’est beau, c’est symbolique… mais malgré tout, dans mes cours, je m’en passe. Je conclue par trois respirations ensemble, et un merci collectif, et à la semaine prochaine.

Que pensez-vous du namaste ? Est-ce que vous y voyez un sens profond et important pour vous ? Ou est-ce que ça vous semble bizarre et déplacé ? 

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

15 Commentaires

  • J’adore le Namaste.
    Ma prof préférée nous fait même chanter 3 Om à la fin du cours et je ne pourrais plus m’en passer. Je trouve que ça permet justement de resituer les choses, de se rappeler qu’on est pas dans un cours de gym, mais bien au yoga avec tout ce que ça implique en terme de respect de soi, de l’autre, de la communauté et de la spiritualité (je ne parle pas de religion, on est bien d’accord).
    J’ai l’habitude de dire aux gens que la dimension spirituelle et philosophique du yoga rebute vraiment de faire plutôt du pilates ou du stretching parceque je pense que c’est vraiment louper quelquechose de faire du yoga sans cette réflexion. Et des fois j’ai l’impression que certains profs n’utilisent pas le Namaste justement par peur de paraître « trop » spirituel et de faire « peur » aux élèves (en tout cas dans mon studio)

    Mais c’est juste mon avis hein 🙂
    (par contre, ça m’agace profondément les gens qui utilisent « Namaste » dans leur vie de tous les jours, juste parcequ’ils font du Bikram 1 fois par semaine. Là je trouve que ça fait phénomène de mode)

  • Répondre juin 4, 2014

    Picaud

    Au début je n’osais pas trop terminer mes cours par Namaste pour ne pas faire « trop mystique », mais aujourd’hui je le ressens comme un besoin pour terminer le cours, et je le fais en regardant chacun de mes élèves comme pour les remercier de la belle séance qu’on vient de vivre. C’est un beau geste qui conclut parfaitement une pratique.
    J’en profite Mathilde pour te remercier pour ton super blog, ton livre, tes tweets… je suis fan… Merci

  • Répondre juin 4, 2014

    Geneviève

    Bonjour Mathilde,

    D’abord bravo pour ton blogue que j’ai découvert il n’y a pas longtemps. J’apprécie ton style vivant et sympathique et aussi tes commentaires qui sont bien ancrés dans la réalité de ce qu’on vit, pour vrai, dans les classes!

    Le namaste pour moi, ça dépend du prof qui le dit et surtout, de la façon dont il le dit. J’apprécie quand il règne à la fin de la classe une vraie ambiance de recueillement et que le namaste est dit avec sincérité et profondeur. Je trouve que le message passe dans ce temps-là. Mais parfois, certains profs ont l’air très mal à l’aise avec le mot et le lancent comme un «Bon bien c’est ça, bye là, à bientôt!» Là, ça me plaît moins et je ne réponds pas.

    Mais la symbolique du mot reste magnifique et inspirante.
    Alors… namaste 🙂

  • Répondre juin 4, 2014

    Montserrat

    Bonjour,
    Je suis assez d’accord avec Alice, le OM de fin de cours et le namaste me rappellent que je fais du yoga et pas de la gym. J’ai pratiqué le hatha pendant un an avec un hindou ici à Grenoble qui jouait de la musique indienne et nous faisait chanter des gammes entières de sons, c’était assez déconcertant, mais le vinyasa étant mon « chouchou » je n’ai pas continué avec lui. En tout cas merci pour ces articles géniaux!!

  • Répondre juin 5, 2014

    Franck

    Bonjour Mathilde, bravo pour ton blog ! J’ai pour ma part découvert le yoga à Hong Kong où je vis depuis un peu plus de 3 ans. Le Namaste, tout comme le Om m’ont déconcerté au début, et si on m’avait demandé de choisir : je m’en serais bien passé. Mais après deux ans de pratique, je m’y suis habitué et je pense qu’aujourd’hui ça me manquerait presque si on ne le disait pas.
    En tout cas, j’aime ton approche : c’est bien de s’interroger et je me sens moins seul en lisant tes articles, comme beaucoup de monde je pense : la peur du ridicule pendant un cours, quand tout le monde dit Namaste et qu’on se demande à quoi ça sert finalement… Mais le yoga se ressent beaucoup par la pratique, et la répétition du Namaste le rend finalement plus profond, plus résonnant au fil des cours… Bonne continuation !

    • Répondre juin 5, 2014

      Mathilde

      Merci pour ton message !
      Petite précision, ce n’est pas la peur du ridicule qui me bloque pour le Namaste 🙂 D’ailleurs quand j’ai commencé, ça ne me dérangeait pas plus que ça, le om, le namaste, les petites prières et même les kirtan. Je suivais, car « ça faisait yoga » justement.
      Aujourd’hui, par contre, je ne partage plus cette approche ce que je trouve être une sorte de « dévotion » hors contexte, même dans un cours de yoga, qui, j’en conviens, n’est pas de la simple gym.
      Bonne continuation à toi aussi.

  • Répondre juin 5, 2014

    Amy

    Hello Mathilde,
    Ma super prof de yoga nous propose à chaque fin de cours de chanter un dernier OM et de joindre les mains devant la poitrine pour se remercier des efforts faits sur le tapis et en dehors du tapis. Et ensuite elle conclut le cours par un Namaste.
    Je trouve ça très important, comme une petite parenthèse avant de reprendre notre vie urbaine à 100 à l’heure. Une manière de faire une pause « spirituelle » avec cette notion de respect des autres et de soi.
    Du coup le Namaste est devenu un rituel important pour sortir du cours de yoga, au même titre que la respiration du début du cours…

    Bravo pour ta capacité à trouver toujours de nouveaux sujets pour ton blog et merci de ta générosité en partageant tes expériences avec nous…

  • Répondre juin 9, 2014

    Anna

    Je viens de faire un stage avec un professeur indien, Ajay Kumar qui enseigne à Mysore l’ashtanga yoga. Il n’a pas dit namaste, par contre les 3 om et le mantra pour commencer la pratique et un mantra pour la terminer. C’était évidemment très beau.
    De mon côté, je ne ressens pas spécialement le besoin que ma prof termine par namaste mais j’aime finir sur un mantra ou un namaste dans le cas contraire. Pour moi ce qui fait que c’est du yoga et pas de la gym, ça va être la manière dont le prof va nous transmettre sa pratique. Je pense que le yoga est indissociable de la spiritualité. Sans en faire des tonnes Ajay Kumar nous a transmis tout cela.

    Bonne continuation 😉

  • Répondre juin 9, 2014

    Cloé

    Coucou Mathilde ! merci encore pour ton blog instructif & pertinent comme j’aime 😉 J’aime ton regard. Personnellement, lors de mes cours je dis Namasté à chaque fois à la fin de ceux-ci parce que cela m’est tellement naturel et spontané : j’adore le dire. Le plus important c’est de transmettre, de faire ce qui nous correspond : c’est ESSENTIEL ! Se poser des questions sur telles ou telles pratiques, savoir si cela fait écho en nous… ! Sinon, ça sonne faux, nous sommes inauthentiques et décentrés. La fin de ton cours est parfaite ! Belle soirée. Namasté 😉 Cloé

  • Répondre juin 10, 2014

    Claire

    Bonjour Mathilde,

    Tout d’abord, je te félicite pour ton blog,qui est agréable a lire. J’ai cherché des forums sur le Yoga, mais j’ai pas encore trouver celui qui me convient. Si tu en connais un qui te plaît, je veux bien son adresse!
    Je suis une « jeune prof de Yoga », comme toi. J’ai fait une formation de 200h sur 1 an, qui s’est terminé en décembre 2013. Je donne des cours depuis presque 1 an, ayant commencé durant la formation.
    Bref, durant mes cours de Yoga pour adultes, j’utilise le Namaste pour se saluer et se dire au revoir, je l’ai adopté facilement. Pour les enfants, je l’utilise en début et fin de cours pour bonjour et aurevoir, pour se rassembler. De cette façon j’aime l’utiliser.
    Par contre les prières en sanscrit en début au fin de cours, ça je peux pas! C’est vraimant pas moi, je reste à l’écoute durant les cours, mais je l’ai utilise pas dans les miens. Je ne veux en aucun cas mettre de caractère religieux dans mon cours en s’inclinant devant une divinidé ou équivalant.

    Au plaisir de te lire.

  • Répondre février 20, 2015

    Emilie - #MyHappyYoga

    Je rejoins assez l’avis d’Alice et de Montserrat (serait-ce parce qu’il est également Grenoblois?!). Blague à part, j’aime bien que la disctinction entre yoga et pilates, gym etc. soit claire. Le yoga implique clairement une dimension spirituelle, mais dans quelle mesure? Quand j’ai commencé le yoga, j’y suis allée dans une démarche que je pourrais qualifier de spirituelle. Pour me « trouver ». Sauf que pour beaucoup, le yoga, ce n’est pas ça, pas TOUT DE SUITE en tout cas. Je pense que le côté spirituel vient irrémédiablement à ceux qui pratiquent le yoga, même ceux qui ne l’ont pas cherché. C’est justement ça, la force du yoga. Du coup, je ne suis pas super à l’aise avec le namaste quand je donne des cours. Déjà, parce que c’est une notion qui ne me parle pas, mais aussi parce que, comme j’ai beaucoup de débutants, je ne me vois pas « imposer » cette notion qui ne veut certainement rien dire pour eux. Le yoga est une discipline extraordinaire, mais je ne me vois pas faire des copier-coller de ce qui se fait en Inde. Et justement, ce namaste, c’est trop décalé aussi pour moi. Après, je dis pas que je ne changerai jamais d’avis.. 🙂

  • Répondre mars 25, 2015

    Françoise74

    Bonjour Mathilde et merci pour ce blog qui met le yoga à la portée de tous. Toute nouvelle pratiquante depuis quelques mois, je crois avoir trouvé ce que j’attendais depuis longtemps. Dans mon cours, on ne dit pas Namaste. Mais ça ne me dérangerait pas. Le yoga a cette dimension « spirituelle » importante : rien à voir avec un sport où la compétition, la performance sont présentes et ne correspondent pas à celui qui cherche une discipline plus « profonde ». Et vraiment, respirer, enfin, ça change notre façon d’appréhender la vie. Merci à ceux qui transmettent ce savoir.

  • […] bref… j’adore ! J’ai particulièrement aimé ces articles : « Namaste, or not Namaste ? » et « Quelques principes pour bien profiter du […]

  • […] le yoga (2) Namasté ne veut pas dire merci –  blog de Laurence Gay, prof de yoga  – Namasté or not namasté article de Malthilde fait du […]

Laissez une réponse