J’ai testé : le Hot Yoga

hot yoga

J’ai refusé de participer à un cours de Hot Yoga depuis… toujours. Et hier, j’ai fait une exception à la règle. Comme souvent, c’est une copine qui m’a tirée dans cette affaire (qui a dit que j’étais super influençable ?) En fait, elle ne m’a pas laissé le choix. Un brunch, une promenade dehors, on papote – il fait très chaud en ce moment à Boston, et je n’ai ni envie de m’enfermer dans un café avec la clim’ à fond, ni bouger dans une salle de yoga surchauffée… Et pourtant, j’ai cédé, Corina m’a assuré que le prof était génial « J’ai un faible pour tout ce qu’il raconte pendant le cours, ça me parle. » Allez, c’est parti…

Le Hot Yoga, qu’est-ce que c’est ?

L’intitulé exact du cours est plus précisément « Heated Yoga Flow, Power Yoga » : c’est une séquence de vinyasa (enchaînement de mouvements liés à la respiration) dans une salle chauffée (30 à 35 °C) et humide. Le niveau est intermédiaire/avancé la plupart du temps. Quand la salle est bien faite, avec un vrai système d’aération, l’air circule bien, on n’étouffe pas, mais il fait tout de même… très chaud. A la fin de la séquence, la température diminue progressivement.

Je n’ai pas suivi de cours de Bikram : le côté rigide et marketing de ce style qui enchaîne tout le temps la même séquence de 26 postures dans une salle chaude (40 °C) et humide, avec des miroirs partout… C’est trop Jeux Olympiques et Fitness. Certains adorent, j’ai l’impression que ce n’est pas pour moi.

Quels sont les bénéfices du Hot Yoga ?

Quand je suis entrée dans la salle, j’ai eu la même impression qu’entrer dans un hammam. Certes, il faisait beaucoup moins chaud, et c’était moins humide qu’un vrai hammam, mais c’était tout de même… un autre environnement auquel j’ai du m’adapter : j’économise mes mouvements, je respire plus longuement. Je suppose que pour certains, c’est le genre d’endroit qui peut faire paniquer, et donner envie de fuir (c’est la raison principale pour laquelle je ne voulais pas suivre de cours de hot yoga : non mais et puis quoi encore ?!) C’est arrivé pendant le cours que je m’arrête, posture de l’enfant, et c’est reparti.

  • Je transpire. On transpire déjà quand on fait du yoga (ok, pas pendant une séance de restorative, ou de Hatha), mais là, on transpire même sans rien faire. Ca dégouline. La transpiration ne me dérange pas plus que ça, après plus de 2 ans à vivre aux Etats-Unis où la sweat est vénérée comme la preuve suprême que tu fais du sport et que « ça marche », je suis conditionnée. En plus, je dis adios à toutes les toxines de la soirée de la veille ! On dit souvent que la chaleur peut aider à être plus souple : le corps est chaud, les articulations sont relâchées. Vous n’allez pas d’un seul coup vous contorsionner comme des artistes de cirque, mais il y a un certain relâchement appréciable.
  • Je suis super concentrée sur ma respiration. C’est tellement facile en cours de yoga d’oublier la base de la base : la respiration. Dans ce genre d’environnement « hostile », tout rappelle qu’il faut respirer : enchaîner les mouvements devient plus compliqué qu’en temps normal, et la respiration est le meilleur outil pour garder son esprit concentré. J’ai eu deux ou trois fois envie de sortir en courant de la salle : « il fait trop chaud, c’est trop dur, c’est pas pour moi, qu’est-ce que je fais là ». Mais mon corps pouvait tout à fait « endurer » cette séquence (on n’est pas à la mine non plus). Je respire, et tout va mieux. Mind over Matter.
  • Je suis ressortie complètement détendue. La sensation de détente à la fin du cours est encore plus grande que dans un cours classique. C’est peut-être car c’était la première fois pour moi, mais le savasana final était divin, et en sortant du cours, revenue à l’air libre, j’étais sur un petit nuage.

Ce que j’en ai pensé…

J’ai adoré ce challenge du heated yoga flow, et c’est une excellente surprise. Je suis contente d’avoir essayé, contente d’avoir survécu, et contente d’avoir pratiqué avec un prof que je ne connaissais pas, et qui a sans doute beaucoup contribué à mon enthousiasme pour ce cours. Un flow qui commence simplement, histoire de s’habituer à la température et à l’humidité, puis qui intègre des salutations au soleil (A et B), on a enchaîné avec des postures classiques d’ashtanga, puis une partie d’étirements au sol, le tout pendant 90 minutes ; ses conseils sonnaient justes, il était ni trop bavard, ni strictement concentré à donner 5000 détails sur comment faire une posture. Bref, un cours génial, et je crois que je vais changer ma routine de la semaine prochaine et me réinscrire à un de ces cours… En attendant, le dimanche soir, c’est pépère : restorative yoga sinon rien.

Si vous essayez le Hot Yoga :

  • une tenue minimaliste sera la meilleure alliée, et prenez des habits de rechange, car on ressort trempé d’un tel cours
  • buvez pendant le cours !
  • prenez votre propre tapis, et prenez une serviette histoire d’éponger la transpiration de temps en temps
  • écoutez-vous, c’est toujours vrai dans le yoga, mais là plus que jamais : arrêtez-vous si vous ressentez que c’est trop.

Avez-vous déjà essayé le yoga dans une salle chauffée et humide ? Quelle était votre propre expérience ? 

Edit du  10 Juillet : J’ai lu cet article Is Hot Yoga Good For You, and for Weight Loss? Est-ce que le hot yoga est bon pour vous, et pour la perte de poids : déjà, oubliez cette idée selon laquelle le yoga vous fera maigrir, ça ne marche pas comme ça. Le yoga redessine la silhouette, muscle et galbe, mais ne fait pas en lui-même perdre du poids. Dans cet article, l’auteur explique que le hot yoga ne fait pas perdre beaucoup de calories, même si on a l’impression de travailler dur. En fait, c’est surtout la chaleur et l’humidité qui font travailler énormément le coeur – qui cherche à refroidir le corps. Pas de perte significative de poids, mais il y a certes cette impression de détente, de coupure avec la routine, de relaxation ! 

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

12 Commentaires

  • Pareil que toi. Je n’ai aucune envie d’essayer le « yoga chaud », parceque ça me parait insurmontable en fait (et aussi parceque j’ai une toute petite tension).
    J’ai une amie qui en fait énormément qui insiste vraiment pour que j’essaye (mais genre un cours de yin en salle chaude pour commencer). Entre ça et ton article, je vais peut être tenter?
    Sinon, mardi, je teste le danda, avec un baton. t’as déjà fait?

    • Répondre juin 29, 2014

      Mathilde

      C’est pas simple, honnêtement. Mais les sensations en sortant sont top. Le bon prof est encore plus de mise qu’ailleurs à mon avis…
      Jamais entendu parler du danda, ni vu dans un des studios où je vais à Boston ! Tu raconteras sur ton blog ?

  • Répondre juin 29, 2014

    Marie B

    Bonjour, j’ai fait 3 séances de hot yoga l’année dernière à Miami au cours du mois de mai donc il faisait déjà très chaud. J’ai ressenti les mêmes impressions que celles que tu décris à savoir le besoin de se recentrer en permanence sur sa respiration pour trouver de l’énergie et de la concentration, et mon corps ruisselait littéralement. Après la séance, je me suis sentie bien mais plus tard ai été perclue de grosses grosses courbatures comme suite à une séance de gym intensive.
    J’ai arrêté personnellement car cela m’était en fait déconseillé par une profs de yoga dans mon cas particulier : j’ai des problèmes de circulation dans les jambes et ce n’est pas recommandé pour moi. Par ailleurs, j’ai lu que c’était mauvais pour le cœur cela le fatigue ;(

  • Répondre juin 29, 2014

    Biobeaubon

    Je pratique du Hot Vinyasa chez Lifetime, les cours sont similaires et moi qui était septique j’ai complètement adhéré! Le cours est très dynamique, salutations, postures au sol et relaxation, et finalement la chaleur aide le corps à se détendre et à faire le vide.
    Le « yoga buzz » après le cours de hot vinyasa est presque le même qu’après un cours de yin.
    Mais par contre, il faut faire gaffe à bien choisir sa salle de hot yoga en fonction de … l’hygiène et fuir les salles trop petites, des nids à bactéries!

    • Répondre juin 29, 2014

      Mathilde

      C’est clair que l’hygiène est capital… cette salle est grande, aérée et très clean. Ca m’arrive d’aller dans un studio à Boston qui chauffe les salles mais sans un vrai système d’aération : c’est vite l’enfer (alors que ce n’est même pas du hot yoga).

  • Répondre juin 30, 2014

    Comète

    J’ai découvert le Bikram il y a quelques temps maintenant et je suis fan. Plus de souplesse, plus de dépassement de soi et plus de détente à la fin quand c’est (enfin) fini 🙂

  • Répondre juillet 3, 2014

    Geneviève

    Durant quelques mois, j’ai alterné : deux cours de Hatha entrecoupés de deux cours de hot yoga. Le hot yoga me permettait de me fortifier, de m’assouplir et, comme tu le souligne, je n’avais pas le choix de m’entraîner à revenir constamment à la respiration. C’était exigeant mais j’aimais ça.

    C’est comme si le hot yoga me préparait en quelque sorte à mes cours de Hatha, qui n’en étaient que plus satisfaisants! J’avais l’impression que mes postures étaient plus « profondes » et senties, que mon focus était plus constant. Je profitais de mes cours de Hatha encore plus!

    C’est juste le coût des cours de hot yoga qui m’a fait arrêter pour quelque temps (14$ canadiens pour un cours de 60 minutes)… mais j’y retournerai bientôt!

  • Répondre juillet 4, 2014

    Tine

    J’adore le Bikram. Cette sensation de transpirer pendant l’effort m’apporte beaucoup de satisfaction. Et le moment dans la douche est également très plaisant.
    Ça fait deux petits bonheur dans la journée, c’est parfait !

  • Répondre mai 9, 2015

    Anne

    Je fais pas mal de cours de fitness (pilates, …) et course. J’ai commencé le hot yoga depuis que 3 mois (cours recommandé par une copine) et j’adore. Au début c’est assez difficile mais cela vaut vraiment le coup de s’accorcher. J’en fais à minima 1 heure par semaine et 2 si j’ai le temps.Je me sens vraiment très bien après un cours et cela pour plusieurs jours. Cela m’a donné envie d’essayer de faire des cours de yoga plus « classique » mais je m’y perds un peu avec tous les courants de yoga diffrérents, d’où ma présence sur ce blog pour essayer d’y voir un peu plus clair 😉

  • Hello Mathilde!
    Je suis contente de lire ton témoignage sur le Hot Yoga! J’ai essayé un cours il y a peu et je retrouve dans ton bilan certaines de mes sensations.
    Comme toi, le Bikram n’était pas envisageable (et cet avis prend de plus en plus de poids au fil du temps et des rencontres); comme toi, j’étais vraiment très relâchée à la fin du cours!

    Néanmoins, contrairement à ton prof, le mien était un peu trop bavard! Et le plus choquant, c’est l’utilisation qu’il faisait des miroirs… J’ai senti comme une volonté d’exacerber l’ego. ça m’a beaucoup dérangée. J’ai d’ailleurs écris un autre article à ce sujet: http://my-happy-yoga.com/miroir-mon-beau-miroir/.

    Ce qui est sûr, c’est que je ne retournerai pas dans ce cours! 🙂
    A bientôt!

  • Répondre janvier 3, 2016

    charlotte

    Coucou, pour ma part je voulais faire du yoga depuis de nombreuses années mais j’étais complètement perdu entre tous les yoga….

    Etant coureuse on ma alors conseillé le bikram, un peu d’appréhension pour le premier cours mais je partais dans l’inconnu total…

    et j’ai adoré les profs sont top personne ne te juge ou regarde tous le monde est concentré sur sa posture j’arrive enfin à me détendre et le top mes muscles qui ont tendance à rester contracté à cause de la course me disent merci m

    je viens aussi de découvrir ton blog et j’adore moi qui me suis prise d’une passion pour le yoga!!!

    bref j’adore je pratique minimum seances par semaine et max 3 car le reste du temps je cours et je sens que le bikram ‘apporte beaucoup pour mes courses à pied

Laissez une réponse