1 an de cours de yoga – Mes conseils pour se lancer à donner des cours

ABC yoga Betype

Crédits de l’image : be type.co Mrs-strechty

Ça fait bientôt plus d’un an que je donne des cours de yoga, à Boston. Ce n’est pas mon activité principale, je donne un cours d’une heure par semaine, et je remplace de temps en temps certaines classes. En un an, ma confiance pour donner des cours a évolué, je me sens de plus en plus à l’aise. Je me pose aussi souvent la question : qu’est-ce que je veux transmettre aux élèves lorsque je construis mes séquences ?

Aujourd’hui, j’avais envie de vous raconter ma première année en tant que prof de yoga, même si j’ai bien conscience que le marché du travail ici est très différent d’en France. Aux Etats-Unis, le marché est « mature » et presque saturé : il y a des dizaines et des dizaines de studios à Boston, et les formations de profs de yoga sont nombreuses, des centaines de jeunes profs arrivent sur le marché en permanence, les produits dérivés font fureur, les styles de yoga sont marketés, quelques profs de yoga sont de véritables stars. Il y a beaucoup d’opportunités, mais la compétition est rude, et pour pouvoir enseigner dans un cours, il faut souvent passer des auditions. Ça n’a pas été mon cas, enfin, pas encore… Voilà ce que j’ai fait :

Comment j’ai trouvé mon premier cours de yoga ?

J’ai trouvé mes premiers cours de yoga grâce aux gens de ma formation : j’ai passé l’été dernier à remplacer mon prof de kung fu, qui avait suivi la même formation que moi, en yoga. J’enseignais 30 minutes de cours de yoga, et quelqu’un d’autre enchaînait, en faisant 30 minutes de kung fu. Expérience géniale, car le cours était tout petit, je pouvais faire ce que je voulais, sans trop de pression, principalement des étirements pour se préparer ensuite aux coups de pieds et autres grand écarts kung fu-esques. Un drôle de mélange, très ludique.

Toujours pendant l’été dernier, je suis tombée sur une annonce au sein d’une université à Cambridge, qui cherchait un prof pour son association de « conjoints du staff de l’université ». Je pouvais vraiment m’identifier aux personnes de l’association : des hommes et des femmes mariés à des post-docs, venant d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie. Un groupe de tous les horizons, principalement des débutants : bref, un cours super intéressant. A la rentrée, le premier cours était un jeudi matin, à 7h. Au début, une ou deux personnes venaient, parfois personne : c’était un peu décourageant, je faisais mon propre cours à moi-même, dans une grande salle vide, avec la musique à fond.

J’étais nerveuse avant mon tout premier cours en solo ! On avait beau avoir été super bien préparé pendant la formation, donné des cours « pour de faux » plusieurs fois, entre nous et avec des vrais élèves du studio, c’était impressionnant d’arriver dans la salle, m’installer, accueillir les élèves. J’ai retenu entre autres 2 choses :

  • Faire simple. Pas la peine de se lancer dans des postures de fou, ou des explications philosophiques à faire pleurer de bonheur, j’ai suivi ce super conseil de ma prof Sarah, et j’ai fait simple, c’était déjà assez.
  • S’adapter, regarder et écouter les élèves. J’arrive avec un cours déjà prêt, que j’ai pratiqué chez moi, que j’ai « répété », mais… au début, je ne savais jamais qui allait venir. Au premier cours, il y avait une femme enceinte : pas moyen de faire toutes les torsions que j’avais prévues. C’est le truc le plus dur à faire, et aussi le plus passionnant. Avoir un canevas de cours, mais savoir s’en détacher.

Après quelques mois, le cours de cette association a commencé à bien marcher – on a changé l’horaire, c’était à 18h. Aujourd’hui, le groupe est soudé et les mêmes personnes reviennent régulièrement : c’est très motivant !

Je vais continuer ce cours, mais j’aimerais en donner plus, dans d’autres studios. J’ai commencé à chercher des possibilités de remplacements, des cours où je serais assistante (faire les ajustements dans les postures, principalement), il y a même des agences pour ça, et même des agences pour être prof particulier de yoga ! En me lançant dans cette recherche, j’ai demandé à mes collègues de yoga leurs conseils, et voici un mélange des réponses :

A faire :

Pratiquer quotidiennement à la maison. C’est LE conseil le plus important : pratiquer chez soi, pour soi, et aussi pour les élèves. Faire la séquence qu’on leur propose, pour leur donner les meilleurs conseils possibles, des options, des transitions. Sentir ce qui marche et ce qui ne marche pas.

Se trouver une « niche » : enseigner aux enfants, aux personnes âgées, aux sportifs, aux femmes enceintes ; dans des associations pour personnes défavorisées, des associations « vin et yoga » (ça existe !) Etre créatif si « sa niche » n’existe pas. Moi, j’adore enseigner aux débutants, alors je travaille dans ce sens : rendre accessible ce qui peut paraître compliqué, être pédagogue, employer des mots/explications simples.

Ne pas se décourager, relancer les studios qu’on aime bien. Se rendre dispo si jamais une opportunité se présente. Etre prêt à bosser tôt le matin, et aussi le weekend.

A ne pas faire :

Accepter n’importe quoi, juste pour avoir quelque chose. Etre capable de refuser un mauvais plan (trop loin, « bizarrement » payé, avec des gens avec qui ça n’accroche pas trop).

Espérer se faire plein d’argent. Enseigner le yoga n’est pas une activité très lucrative, du moins pas au début : il faut payer une assurance, la formation de prof, parfois un complément de formation aux premiers soins. Tout quitter pour se lancer dans l’enseignement de yoga demande pas mal de sacrifices, et c’est risqué ! Dans ma formation, plusieurs personnes se sont lancées, elles ont démissionné de leur boulot pour tenter leur chance, ça prend du temps pour elles de se faire un nom : il faut savoir ce qu’on recherche en faisant ce changement de carrière.

Et vous, quels sont vos meilleurs conseils pour trouver un cours, et quels sont les conseils qu’on vous a donnés pour vous lancer lors des premiers cours ? 

J’ajoute le commentaire de Jannick, posté sur Facebook :

Commentaire Janick facebook

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

7 Commentaires

  • Répondre juillet 21, 2014

    Claire

    J’ai demandé a ma prof de yoga, des conseils avant de donner mon premier cours, elle m’a répondu « fait ce que tu sais faire ». Je me le remémore régulièrement quand je doute ou que je veux en faire « trop ».

  • Répondre septembre 19, 2014

    Flora

    Bonjour Mathilde!

    Merci pour ton blog, il est tout simplement génial!
    C’est très motivant tout ce que tu dis. Et en même temps très réaliste. Je débute une formation de Yoga qui est assez générale (Yoga intégral doux, dynamique, méditation, power flow, kundalini…), et c’est vrai que je me prépare psychologiquement à des débuts difficiles… Je me demandais, penses tu qu’il peut être judicieux de faire parallèlement deux formations de yoga (sachant que j’ai bien évidement le temps nécessaire à consacrer à mes entrainements)? Car je pensais éventuellement faire une 2e formation en complément, plus spécialisée en Vinyasa (qui ne fait pas partie du programme de la 1ère formation). Mais c’est un coût supplémentaire, donc malgré le fait que je sois archi motivée, je me demande si cela peut vraiment m’être utile.. Qu’en penses tu? Aurais tu des conseils à ce sujet?

    Je te remercie par avance, et te souhaite une belle continuation!

    Flora

    • Répondre septembre 19, 2014

      Mathilde

      Hello Flora,
      Merci pour ton message.
      Le conseil qu’on m’a donné quand j’étais en formation : ne pas faire deux formations à la suite ! Il y a déjà beaucoup de choses à digérer et puis quand tu vas commencer à donner des cours, vois comment ça se passe, et si tu as besoin ou pas d’une autre formation.
      A bientôt !
      -Mathilde

      • Répondre septembre 19, 2014

        Flora

        Merci beaucoup Mathilde d’avoir pris le temps de me répondre!
        Ton commentaire m’aide beaucoup, tu as raison je vais d’abord voir comment la première formation se passe…
        Merci encore et à bientôt!

  • Répondre octobre 29, 2014

    Delphine

    Salut mathilde. Metci pour ce blog qui est une source d inspiration pour moi. J ai commence le yoga il y a trois mois et je le pratique tous les jours chez moi ou en cours. C est genial. C est devenu ma passion. Je visionne souvent des videos de kino yoga aussi. Que penses tu des sejours de yoga du style de ceux sui vont se derouler a hollywood en floride sur 4 jours en novembre. J hesite a m y rendre? A bientot

  • Répondre juin 4, 2015

    Anne-So

    Bonjour Mathilde!
    Tout d abord merci pour ton site, il m a été d une grande aide et est tres agreable a lire 🙂
    Je pratique le yoga ashtanga depuis un an et j ai eu le coup de foudre pour cette discipline et aimerait devenir professeur. Recemment, ma prof de pilates m a demandé si je serais interessée pour donner 1 ou 2h de cours de yoga par semaine dans son studio. C est une super opportunité, mais je me pose pas mal de questions. Je ne veux pas etre consideree comme une arriviste qui n aurait pas la credibilité necessaire pour enseigner. J essaie d apprendre par moi meme l anatomie, les precautions a prendre pour les postures, les contre indications etc, car je ne veux surtout pas me lancer trop rapidement en risquant de blesser un eleve. Peux tu me dire ce que tu en penses, s il est absolument necessaire d avoir une certification ou si on doit se lancer si on le sent :)?
    Je te remercie de ta reponse
    Bonne soiree

    • Répondre juin 19, 2015

      Mathilde

      Bonjour anne-So, certains profs de yoga n’ont aucune formation – parmi les plus anciens, mais ont souvent eu des mentors – des gens à qui ils peuvent se référer en cas de questions. Si tu as des doutes sur ta capacité à y arriver, le mieux est en effet de suivre une formation. C’est ce que je ferai à ta place, oui !

Laissez une réponse