Est-ce que je « fais » vraiment du yoga ?

breathe in

J’aime beaucoup lire le blog de Laurence Gay, il est cool, sincère et les articles sont variés. C’est un « vrai blog » de ceux qui me rappellent pourquoi j’aime lire des blogs, et pourquoi j’ai commencé à en écrire un (en fait, deux) : l’envie d’avoir un journal de bord sur un sujet qui me passionne. J’ai lu son article sur Etre ou Faire du yoga posté il y a quelques jours. J’avais envie d’y répondre.

Faire ou être du yoga ? On ne ferait pas du yoga, comme une simple activité à cocher de sa to-do liste, on serait yoga. Je suis d’accord : le yoga n’est pas une discipline qui se limite au rectangle du tapis de yoga. C’est un état d’esprit, une orientation qu’on emporte avec soi, dans la vie de tous les jours. Même en anglais, qui est une langue très directe, les profs n’aiment pas dire « let’s do yoga », mais plutôt « let’s practice ».

Et pourtant, mon blog s’appelle « Mathilde fait du yoga ». Est-ce que ça veut dire que je n’ai rien pigé ? J’aime bien le titre de mon blog, il est simple et naïf, purement descriptif. En fait, j’aime bien dire que je « fais du yoga » comme pour ne pas effrayer les nouveaux venus, pour dédramatiser la chose, pour ne pas être trop sérieux. C’est un peu comme savoir qu’on ne doit pas dire « je vais au coiffeur » mais le dire quand même. Vous n’auriez pas un peu eu peur en débarquant sur un blog qui s’appelle « Mathilde est yoga »? Je vois le « faire du yoga » comme une simple affirmation, certes avec un verbe fourre-tout,  limité et qui n’exprime pas la totalité de ce que ça recouvre.

Bon samedi les yogis, et bon yogi-yoga.

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

8 Commentaires

  • Répondre mars 14, 2015

    laurence

    Namasté Mathilde. ❤

  • Bonjour Mathilde,
    Comme toi je suis fan du blog de Laurence Gay. Je suis et commente régulièrement ses publications.

    Je ne sais pas si je peux dire que « être yoga » pourrait me faire peur mais en tout cas ça me met un peu mal à l’aise. « Etre », c’est un mot très très fort.

    Pour le moment, je suis plus à l’aise aussi à dire que je fais du yoga, tout en étant bien d’accord que, là où c’est le plus intéressant, c’est en le vivant au maximum dans le quotidien.

    Je dirais que, pour l’instant, « vivre yoga » est pour moi un bon compromis entre le faire et l’être

    Namaste

  • Répondre mars 24, 2015

    Laura

    Salut Mathilde,

    Je suis ton blog depuis longtemps et celui de Laurence Gay aussi. Je viens de lancer le mien également – je ne sais pas si c’est un « vrai blog » du coup, mais j’essaie d’écrire avec le coeur, en général ça change tout 😉

    Pour réagir à ce que tu dis, je suis d’accord pour dire qu’être Yoga commence à partir du moment où on a quitté son tapis. C’est à partir de ce moment là qu’on commence vraiment sa « pratique ».

    Quant à « Etre Yoga », je vais aller encore plus loin : pour moi, « être », c’est déjà « Yoga ». Donc « être Yoga », c’est un peu comme dire « monter en haut ». 🙂 Pas besoin de précision, quand on « pratique » on « est », dans le sens on « existe ».

    Un peu de philo à 10h du mat, tout est normal 😀

    A bientôt !
    Laura

  • Répondre juillet 2, 2015

    Juliette

    Hello,
    Je suis ton blog depuis un moment déjà et je voulais avoir tes conseils.
    J’ai suivi des cours de hatha yoga l’année dernière pendant 4 mois. Je n’ai pas vraiment aimé, j’ai eu l’impression que les cours ne forment pas à devenir yogi mais juste faire 2 ou 3 exercices. J’ai arrêté en me disant que je travaillerais chez moi seule. J’ai envie d’avoir un niveau avancé de yoga et pas juste suivre des cours qui ne me feront pas avancer dans la pratique.
    Bien sûr je sais que ça prendra du temps, mais je ne veux pas me lancer dedans si ce n’est pas faisable. J’ai déjà sélectionné sur différents sites (youtube, yoga chez moi et pinterest) des vidéos et images qui montrent les pas à pas de certaines postures, et qui proposent des scéances.
    Mais je me dit que c’est peut être pas possible d’apprendre seule chez soi. Le problème c’est qu’autour de chez moi les cours proposés sont soit très cher ou à des horaires qui ne me conviennent pas, et les cours particuliers sont carrément trop cher.
    Peut être aussi que je n’ai pas choisi un bon professeur je ne sais pas.
    Ma question c’est : tu penses que c’est possible d’appendre seul et de parvenir à un niveau avancé ?
    Merci d’avance 🙂

    • Répondre juillet 2, 2015

      Mathilde

      Salut Juliette, merci pour ton message.
      Je ne pense pas qu’on puisse apprendre seul le yoga par contre, et je ne suis pas sûre que les vidéos soient un bon moyen pour débuter. Mais ce n’est pas ce que j’ai fait, donc why not… l’échange entre un prof et un élève me semble primordial pourtant.
      Il y a un truc qui me chiffonne dans ce ce que tu dis : tu parles d’un « niveau avancé au yoga », mais peut-être parles-tu de postures impressionnantes comme d’un yoga avancé ? Pour moi une pratique avancé dans le yoga, c’est la pratique constante, régulière et dans le temps qui peut la donner, même si tu ne fais pas des postures de fou.
      Cela dit, je comprends ta frustration dans le fait de ne pas progresser. J’ai commencé par le hatha, que je trouvais aussi très mou, mais je suis passée à deux fois par semaine, puis j’ai varié les styles. Tu parles de 4 mois de pratique, ça me semble très, très court. Même si les cours te semblent simples, il y a sans doute des choses à apprendre et à glaner. Après peut-être que le prof est vraiment « pas bon » 😉

    • Bonjour Juliette,
      je me permets d’intervenir car je trouve ta question très intéressante et pertinente. Et aussi parce que ton questionnement rejoint mon parcours
      Je crois que la réponse dépend de plusieurs facteurs.
      1) qu’est-ce que tu recherches dans le yoga?qu’est-ce que tu entends par « avancer » et une « pratique avancée ». Comment tu sauras que tu es avancée ? Est-ce que c’est ton niveau technique dans les postures ? Est-ce que c’est parce que tu pourras mieux respirer ? Est-ce que c’est parce que tu sentiras que tu as gagné une force de concentration inébranlable ? C’est différent si ton objectif est de faire des postures dites avancées ou si ton objectif est de pouvoir méditer dans le calme pendant 1 heure … par exemple …
      2) Quelles sont tes stratégies d’apprentissages personnelles ? Certaines personnes apprennent mieux quand elles ont beaucoup de liberté. Elles aiment essayer, tester, se tromper … D’autres ont besoin qu’on leur explique chaque étape pas à pas, d’être prise par la main …
      3) Est-ce que ça restera une pratique personnelle ou est-ce que tu aimerais devenir prof un jour ?

      Personnellement, j’ai essayé et butiné beaucoup de cours en présentiel, stages, de livres, de vidéos, … et j’ai appris beaucoup comme ça. J’ai même compris des choses et « corrigé des défauts techniques » grâce à des livres alors que je n’y arrivais pas dans des cours ou des stages.
      Et puis un jour, j’ai posé mes valises. J’ai choisi une école, un prof … une voie. La différence majeure et importante que j’ ai trouvée, c’est la cohérence. Après, que ce prof enseigne en présentiel ou sur le net ou par correspondance … ce n’est peut-être pas le plus important à partir du moment où les cours enseignés sont bien structurés.
      Se choisir un guide, un référent :
      – donne des objectifs à court, moyen et long terme et focalise l’énergie dans une direction. Ca évite de se disperser et ca change la concentration.
      – entretient la motivation et l’engagement
      – encourage quand on a des moments de faiblesse ou de doute

      Le yoga est une voie complexe et qui peut remuer parfois. Même si l’autonomie est en ligne de mire, je crois que c’est donc important de ne pas entreprendre ça seul.

      Continue de chercher, tous les profs, toutes les méthodes sont différentes. Ca m’a pris du temps de trouver la mienne mais ça vaut la peine. Continue de te donner des chances. Et je crois qu’un jour, le déclic se fera …

      Je te souhaite beaucoup de bonheurs dans ta pratique du yoga

  • Répondre août 6, 2015

    Eléa

    Bonjour Mathilde,
    Voilà une question que je me pose tout les jours.
    Il est d’abord important de préciser que j’ai 15 ans. Un soir en rentrant du boulot, ma mère a ramené un livre de Yoga. J’étais très étonnée parce que même si j’avais entendu parler du yoga très vaguement, je n’avais jamais pensé en faire. Ce livre n’a jamais servi jusqu’à ce qu’un soir, je décide de tester le yoga. Je ne suis pas du tout sportive, je ne suis pas souple et je n’avais jamais fait de yoga avant ça.
    Le lendemain, j’ai mis mon réveil à 6h00 et j’ai commencé le yoga. J’ai étalé ma couverture par terre et j’ai dû relire les instructions pour chaque position au moins deux ou trois fois avant de les comprendre. Ce livre proposait des enchaînements de mouvements de 15 minutes en tout et ce premier jour, ma séance à dû durer au moins 30 ou 45 minutes 🙂
    Bref depuis ce jour-là je fait du yoga tout les matins (enfin…presque !).
    Aujourd’hui, je me documente beaucoup sur le sujet. En effet, je trouve cette façon de vivre superbe et j’aimerai pouvoir m’y adonner entièrement.
    Je pratique seule dans ma chambre et je ne peux donc pas réellement corriger mes positions ou être sûre de mes mouvements. J’aimerai m’inscrire à un cours mais je suis peu sûre de moi et j’ai peur de pratiquer le yoga en présence d’autres gens…
    Est-ce que tu aurais des conseils pour que je puisse progresser ?

  • Répondre octobre 3, 2015

    Aurélie

    Couou Mathilde,

    Félicitation pour ton blog et la qualité des articles postés : il est très instructif. Je pense effectivement que le yoga est une façon de voir la vie et une manière de la pratiquer au quotidien selon certains préceptes.
    Comme tu l’écris, le yoga ne se limite pas au rectangle du tapis !
    Aurélie.

Laissez une réponse