La guerre des yoga selfies

wheel-pose
La posture de la roue

Parmi les articles de yoga que j’ai parcouru ces dernières semaines, le sujet des selfies* de yoga est revenu assez souvent, avec des articles comme « Arrêtez les selfies de yoga » (sur Yoganonymous) ou « Pourquoi la guerre des selfies* de yoga nous affecte tous ? » (sur  Do you yoga). Quelle guerre yoguique se cache derrière ces titres dramatico-racoleurs ?

*selfie = photo de soi-même, prise soi-même, à bout de bras la plupart du temps, avec un bâton de selfie pour les plus extrêmes, ou avec un retardateur (ça compte ça ?). Bref, le selfie, c’est de l’autoportrait contemporain.

 

La guerre des selfies

Les arguments POUR
les selfies de yoga

  • Les selfies de yoga inspirent plein de monde à faire du yoga,
  • Ça rend le yoga moderne, cool, et accessible.
  • Il n’y a pas meilleur yoga qu’un autre : pas de meilleur yoga parce que tu le pratiques discrètement dans ton salon vs te prendre en photo sur une plage.

Les arguments CONTRE
les selfies de yoga

  • Les selfies de yoga ne représentent pas le yoga, c’est un peu l’équivalent du p 0rn0 vs le sexe dans la vraie vie. Ça donne une image faussée du yoga, de corps parfaits qui font des postures avancées un peu au milieu du nulle part et sorties de leur contexte.
  • Les photos de yoga représentent le plus souvent des femmes blanches, minces et jeunes… pas vraiment représentatif de toute la population.
  • La photo de yoga est plus motivée par l’Ego que par l’envie d’inspirer les gens ou de diffuser le yoga
  • Le yoga, ce n’est pas seulement les asanas (les postures)
  • Les photos de yoga peuvent inspirer à refaire les postures chez soi… mais sans l’aide d’un prof, on peut se blesser

A priori, mon avis dans ce genre de débat « laisser faire ou pas quelque chose qui dérange », c’est souvent : laissez les gens faire ce qu’ils veulent, et si ça ne vous intéresse pas, ne suivez pas de compte Instagram, de blog ou de pages Facebook qui montrent des selfies de yoga. Malgré tout, je trouve ça intéressant de poser les termes du débat, dans la mesure où ça devient un « phénomène de société » dans le petit monde du yoga (et le monde en général, les selfies, j’en vois de plus en plus PARTOUT : au resto, dans les clubs, dans la rue, devant des paysages grandioses… on prend en photo sa tronche, et celles de ses potes aussi – parfois).

Je ne suis pas une multitude de compte de yoga sur les réseaux sociaux, de la même façon que je ne suis pas non plus 50 comptes de blogueurs voyages ou de blogueurs food, les comptes que je suis, les blogs que je lis, je les apprécie parce qu’ils racontent une histoire, et pas parce qu’ils m’en mettent plein la vue. Les sources d’inspiration arrivent un peu par hasard, au gré des partages. Et si je veux des infos sur une posture, je vais voir dans mes bouquins, je demande à mes profs. Côté yoga, j’aime beaucoup les photos de Kino, la célèbre prof d’ashtanga de Miami, et c’est sans doute la plus « show off » de tous ! Elle est en mini-tenue, elle est blonde, mince et jeune. Mais elle commente longuement ses photos, donne des explications et elle sait ce qu’elle fait – ça me fait mal parfois de voir certaines selfies de  postures de yoga réalisées un peu n’importe comment – je me dis aïe les poignets, les épaules et les genoux, tout ça pour une dizaine de cœurs…

Le truc qui me gêne dans les selfies de yoga, c’est que ça donne des fausses idées, on croit qu’il suffit que ça ressemble à la posture pour que ce soit la posture en question ; ça assimile aussi pas mal le yoga à de la gym, des figures acrobatiques. Si on voit trop de gens minces sur les selfies de yoga, on va encore avoir droit à des articles yoga et régime. Faut-il les limiter ? Sans doute. Le yoga, ce n’est pas qu’une posture sur instagram, c’est une pratique, quotidienne, c’est ça le fameux #yogaeverydamnday. Mais ça, les personnes qui postent leurs selfies le savent bien non ?

La question annexe : mais qui prend toutes ces photos ?

On parle de selfie, mais la plupart du temps, les photos ne sont pas prises à bout de bras par la personne représentée sur l’image. Quand je pratique le yoga chez moi, je suis la plupart du temps toute seule, et quand je vais en cours, je ne vois personne demander au milieu de la séance, « eh, tu me prends en photo, je suis bien là ! » Cela dit, ça m’est arrivé dans des weekends entre copines, qu’une amie veuille systématiquement qu’on la prenne en photo dans une posture de yoga, en haut d’un rocher, devant un lac, près d’un arbre. Ça me semblait un peu ridicule… mais ça semblait lui faire super plaisir.  Alors, qui prend toutes ces photos ?

☞ Et vous, quel est votre point de vue sur les photos de yoga ? Vous en prenez de vous-même, vous aimez les partager sur les réseaux sociaux ? Ou alors vous suivez des comptes de « yoga selfies », pour quelles raisons ? 

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

28 Commentaires

  • Répondre mars 29, 2015

    Meryl

    Je suis bien d’accord avec toi ! Chacun fait ce qui lui plaît ! De mon côté, c’est de voir de jolies photos de yoga qui m’a inspirée pour commencer, enfin pas que … je lisais longuement les commentaires, j’allais cliquer sur des liens concernant l’hygiène de vie, la nutrition … Alors pourquoi pas, si ça peut en motiver certain(e)s ! Aussi, j’ai vu des femmes comme moi (comprendre : plus toutes jeunes, avec un bidon d’après bébé, ou même enceintes) faire du yoga, et j’ai trouvé ça hyper motivant. Malheureusement, la plupart des comptes sont plutôt tenus par de « jeunes californiennes » plutôt que par des « mamans du midwest ». En tout cas, ça ne me viendrait pas à l’idée de faire une photo : mon moment yoga c’est sans téléphone, sans ordi, au calme, juste moi et centrée sur moi, concentrée sur le(la) prof et sur mon corps. Mais j’aime bien aller regarder les photos des autres ! 🙂

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      En cherchant bien, je pense qu’on peut trouver vraiment tous types de personnes qui ont des profils instagram, mais ceux qu’on voit le plus sont les plus « sexys » !

      Pour ta dernière réflexion, c’est clair que pour moi le yoga, c’est vraiment le moment de la déconnection – pas de téléphone, pas de photo avec le téléphone. J’aimerais bien un jour faire des photos pro, mais ce serait dans un cadre dédié du coup !
      Bises,

  • Répondre mars 29, 2015

    Katherine

    Bonjour Mathilde,

    Je suis tout à fait d’accord avec Meryl. Les yoga selfies sont agréables à regarder certes, mais en même temps un peu décourageants. Cela fait 1 an que je me suis mise sérieusement au yoga (j’ai été dans le temps dans une école de yoga, mais avec la vie et le train-train j’ai laissé tombé) et pour en revenir au photos des superbes jeunes femmes qui font soit du yoga depuis longtemps, soit sont gymnastes, nous les pauvres mortels, on avance dans notre pratique pas à pas. Donc oui je suis fascinée par les asanas, mais en même temps un peu découragée. Et jamais au grand jamais je ne ferai des photos de moi dans une posture de yoga 😉
    Merci pour ton blog que j’aime suivre.
    Je te souhaite une belle soirée.

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      Hello Katherine,
      n’oublie pas que la pratique du yoga est trèèèèès lente, et demande du temps, de la pratique régulière. Il y a des hauts et des bas, des moments où on a la forme, d’autres où on est blessés ou fatigués. Souvent les gens pris en photos ont passé de longues heures avant de faire n’importe quelle posture. Garde ça en tête, et ne te décourage pas !

      • Répondre mars 31, 2015

        Katherine

        Coucou Mathilde,

        Quand je dis que parfois c’est décourageant (on se dit qu’on y arrivera jamais), mais pour moi une journée sans yoga est une journée perdue :)….

        Je sais que je ne deviendrai jamais une grande yogini, mais tout progrès me met en joie.

        Je t’envoie des gros bisous et merci pour ton blog.

        • Répondre avril 1, 2015

          Mathilde

          Hello Katherine, même si tu ne fais pas des asanas extraordinaires, tu peux être une « bonne » pratiquante de yoga !
          A bientôt,

  • Salut Mathilde,
    Ce sujet m’interpelle car, quand j’ai créé mon blog, je me suis posée cette question : photos or not photos ?.
    Que des jeunes gens beaux et sportifs dans des postures parfois inaccessibles pour beaucoup de monde, dans un décor de fou. Ca ne représente pas l’essence de la pratique. Est-ce que ça dévie la pratique ? Est-ce que ça peut donner l’impression que c’est inaccessible ? Est-ce que ça ne favorise pas les dévalos (je ne suis pas aussi mince, je n’ai pas les dents aussi blanches, moi quand je pratique je sue, je ne souris pas …) ?

    Par contre, une belle posture, c’est quand même beau et inspirant. J’ai souvent regardé des photos ou des vidéos de postures, parce que j’apprends beaucoup du visuel. Le voir me permets de le comprendre et de le ressentir. J’ai donc décidé aujourd’hui de faire pareil et de mettre des photos de moi faisant des postures sur mon blog. C’est pris par mon mari à ses moments perdus, avec un appareil à deux francs, dans une petite pièce chez moi, avec des habits du quotidien, sans chichis, sans prétention. Si c’est utile pour quelqu’un, tant mieux. Si ça ne l’est pas, je ne vois pas pourquoi ça devrait déranger vu que je n’oblige personne à les regarder 🙂

    J’aime beaucoup cette idée de laisser les gens faire ce qu’ils veulent. Le non jugement est quand même un des principes fondamentaux de cette belle discipline qu’est le yoga.

    namaste

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      C’est clair que le visuel compte beaucoup ! et c’est inspirant, sinon tout le monde (ou presque) n’essaierait pas de faire pareil !
      Bises,

  • En effet, je pense qu’il y a de quoi poser le débat. Il y a peu, j’étais abonnée à un compte de Yoga instagram très suivi et méga connu (j’ai pourtant oublié lequel). Je voyais sans arrêt défiler ces « selfies » de femmes superbes dans des décors de rêves. Je trouvais ça joli. Et les seules fois où je pensais que ça m’inspirait, je me suis rendue compte que c’était plutôt mon égo qui était stimulé. Du genre « Ah ouai Sirsasana il faut absolument que je m’y mette, c’est trop classe ». C’était même presque « Quand j’y arriverai, moi aussi je pourrai poster une photo ».

    Jusqu’au jour où il y a eu cette photo, avec des milliers de likes et des centaines de commentaires, sur laquelle une femme magnifique, presque nue était en posture assez suggestive sur une plage. Le thème de la photo: accepter son corps tel qu’il est. J’ai trouvé ça tellement affligeant d’hypocrisie que j’ai pris la peine d’exprimer le fond de ma pensée avant de me désabonner.

    En fait je suis super curieuse, quand je regarde ces photos, de rencontrer ces personnes là. Je voudrais connaître leur vision du yoga, savoir comment elles le vivent. Je suis curieuse de savoir si, en effet, ce sont de véritables yogi aguéries et pleins de belles choses, ou simplement de jolies filles très douées qui cherchent plutôt à flâter leur égo (mais pleines de bonnes choses aussi! :))

    Pourtant, je suis clairement partisane d’un yoga moderne et clairement pas la dernière à vouloir dégommer les bons vieux clichés. Je pense que nous sommes tous dac pour dire que le Yoga des Occidentaux ne peut fondamentalement pas ressembler au Yoga de l’Inde des années Krishnamacharya.

    Mais ces selfies sont aussi pour moi symptomatique d’une tendance Yoga Marketing qui me dérange un peu.
    Bref, merci d’avoir posé le sujet, il y a moultes choses à en dire! 🙂

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      ne viens pas aux US alors, le yoga est tellement marketé ici !
      Ton témoignage est super intéressant, merci d’avoir participé au débat !

  • Répondre mars 30, 2015

    Geneviève

    Émilie, tu résumes en partie mon sentiment! Les selfies de yoga, ça fait joli et ça fait envie en même temps.

    Sur les réseaux je n’ai vu que très, très peu de selfies de femmes «normales» (on se comprend 😉 et je crains que, plutôt que d’inciter les filles à faire du yoga, les selfies qui reflètent une vision de la perfection en découragent plusieurs. Du genre J’y arriverai jamais, Elle est magnifique contrairement à moi, ou Je vais me sentir nulle dans la classe entourée de toutes ces déesses extra souples en bretzels…

    C’est sage de vivre et laisser vivre, chacun vit son attrait pour le yoga à sa façon. Il ne s’agit pas non plus d’interdire ou même de mépriser les selfies mais pour ma part, le plus important, c’est que les selfies de yoga représentent presque l’exact contraire de ce que je recherche dans la pratique: l’intériorité, l’humilité, le non-égo, la compassion extrême envers soi-même et les autres. Le dos tourné à la performance (même dans les asanas exigeantes), mais le coeur et le corps totalement dans le ressenti, dans le moment présent. Namaste!

    • Répondre avril 1, 2015

      Mathilde

      Hello Geneviève, je réponds ENFIN à ton message, juste pour te dire merci d’apporter ton témoignage et de faire vivre de ce fait ce blog !
      Un petit peu d’ego fait du bien aussi parfois 😉
      Bises !

  • Répondre mars 30, 2015

    lu

    Je suis quelques comptes instagram avec de jolies photos de yoga, parce qu’évidemment de belles postures sur une belle plage, ça fait rêver et c’est même un peu motivant en effet. Moi aussi, ça me donne envie de prendre de jolies photos.

    Par contre, si d’un certain coté ces photos font une certaine pub pour le yoga, ça ne montre pas tout à fait ce qu’est vraiment le yoga. Je tombe de plus en plus sur des blogs ou des filles commencent à faire du yoga notamment via des chaînes youtube, et se lancent directement dans des postures compliquées, sirsasana par exemple… Ce sont les osthéo qui vont être content avec toutes les filles qui vont s’essayer à ce type de postures sans prof et sans échauffement et qui vont se bousiller les cervicales…

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      Je ne suis pas de chaîne Youtube de débutantes en yoga, donc je ne vois pas de quoi tu parles, mais ce que tu dis semble assez inquiétant. D’un côté, je trouve ça cool que le yoga soit à la mode et que de plus en plus de monde le pratique, après, il faut que ce soit en toute sécurité…
      Merci pour ton petit mot en tout cas,

      • Répondre mars 31, 2015

        lu

        Je pensais à la chaîne Youtube 30 days par Adrienne parce que j’en entend beaucoup parler en ce moment. Par contre, ce n’est pas la youtubeuse que je critique (d’ailleurs le concept me plaît beaucoup, je m’y essaierais peut-être), mais le fait que je vois de plus en plus de filles dire qu’elles ont été attirées par le yoga via instagram, qu’elles s’y sont mis via le net depuis deux semaines et qui postent des photos de sirsasana…

        Beaucoup de selfies sont faits dans des postures compliquées, ça donne une certaine image du yoga, alors qu’avant de maîtriser ce genre de posture il faut déjà connaître les basiques. On voit beaucoup moins de photos de chat ou de tête de vache par exemple. Mais c’est vrai que c’est moins vendeur 😉

        • Répondre avril 1, 2015

          Mathilde

          ok ! merci de la précision. c’est vrai que ça semble assez cregnos…

  • Répondre mars 30, 2015

    Ducrot

    Bonjour Mathilde,
    Comme plusieurs personnes ici, j’aurais aussi tendance à dire « chacun fait c’qui lui plait ». Libre à chacun en effet de ne plus suivre un ou une selfieoolic !
    Tout dépend aussi de son niveau d’extraversion et de son cheminement en yoga 😉
    En tant que prof de yoga, personnellement je ne montre que très peu ma bouille sur mon site, ou sur FB. Mes quelques photos servent surtout à mettre un visage sur un nom, ou au pire à montrer un point technique sur une position.
    Là où je suis plus inquiet / critique, c’est quand je vois des selfies de yoga star induire des centaines de commentaires type : « I love you », « So cute », « nice hair cut », ou « j’aimerais avoir des mollets comme toi » et que la yoga-star renchérit. Où est le yoga dans ce cas ?
    Pour le marketing du yoga, c’est vrai que ce n’est pas évident, communiquer sur quelque chose qui ne se voit pas mais se vit !
    Enfin, au risque de voir de plus en plus de selfies en vous livrant l’astuce, je connais plusieurs yoginis qui se prennent en photo grâce à une appli appareil photo Ip***e avec retardateur 🙂
    Bonne pratique !
    Guillaume

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      C’est clair qu’il y a une dérive à la fois voyeuriste et un peu « mode » des photos de stars…
      J’étais jeune à l’époque, mais je me souviens de Madonna qui disait faire du yoga, et quand même, on ne peut pas le nier, elle a un certain pouvoir prescripteur – même subliminal !

  • Répondre mars 30, 2015

    Claire

    Le sujet du débat est intéressant, on est tous confronter à des sel fies sur face ou autre. Ma première idée et que c´est l ego qui est mis en avant et donc contre les fondement du Yoga.

    Ma deuxième est que moi aussi je devrais m´y mettre pour faire plus de pub pour mes cours. Internet est certainement le moyen le plus efficace et le moins cher pour la pub. Mais faut avouer que c´est pas du tout mon truc, j´aime faire du Yoga et me servir de ma pratique pour éloigner mon ego, et l´idée de la photo m´éloigne complètement de vivre pleinement ma pratique et ses bénéfices.
    J´ai rarement essayer avec un retardateur, mais 10 sec pour entrer dans une posture avancer correctement alignée et sans risque de se blesser, c´est pas facile. Je n´ai pas étais convaincu du résultat et ne les ai jamais affiché. Par contre, ça me permet de voir quelques defauds d ´alignement et d améliorer ma propre pratique.

    Je vais quand même voir les photos ou vidéos des postures sur internet pour faire des recherches sur les noms en sanscrit ou pour mieux comprendre le résultat que l´on veut selon les différentes forme de corps ou pour des idées de variations.

    Comme dans tout, il y a a prendre et à laisser, surtout les extrêmes.

    Merci pour ton site, bien agréable à lire, et plus proche du quotidien, de la réalité occidental que moultes livres, articles excessifs sur le Yoga.

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      C’est vrai qu’il faut s’adapter aux moyens contemporains, et internet pour faire sa promo, ça devient incontournable. Tu peux peut-être demandé à un photographe/prof de yoga pour faire des photos pro pour un site ou une page Facebook ?
      Je ne pense pas que le yoga soit l’ennemi de l’ego en tout cas ! il faut penser à soi aussi, savoir se mettre en avant – dans une juste mesure !
      Merci d’être venue apporter ton témoignage en tout cas !

  • Au risque de me faire incendier …

    Se prendre en photo, c’est sûrement l’ego qui parle…
    Regarder des photos et puis les critiquer …. c’est l’ego qui parle …
    Regarder des photos et se sentir motivé, … c’est l’ego qui parle ….
    Regarder les photos et se sentir dévalorisé, … c’est l’ego qui parle …

    Faire du business c’est de l’ego qui parle
    Critiquer les gens qui font du business, c’est l’ego qui parle

    A ce rythme-là, blogger aussi, c’est de l’ego qui parle…

    Moi je pense que pour avoir un blog, il faut aussi une certaine forme de courage. Donc bravo à tous les bloggers qui osent se montrer comme ils sont et apporter de l’info

    Pour montrer sa tronche en photo, ça demande aussi une forme de courage parce qu’on s’expose.

    Les gens qui font du business prennent aussi des risques…

    Ne peut-on pas simplement laisser chacun faire son lit comme il veut se coucher … ?

    Sur ce, namaste, le plus beau en moi salue ce qu’il y a de plus beau en vous tous

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      Pourquoi se faire incendier ? Les gens qui commentent ici sont plutôt cool en général 🙂

      Honnêtement, je n’ai pas vraiment compris où tu voulais en venir… Tout ce qu’on fait c’est de l’ego ?

      Par ailleurs, je ne sais pas si le courage a à voir avec le fait de poster des photos de soi… c’est sûr qu’on s’expose aux jugements d’autrui (il y a un excellent article de Kino à ce sujet d’ailleurs, qui a été beaucoup critiqué pour ses tenues, son apparence, etc.) mais pour moi, le courage, c’est quand même un peu plus que ça.

  • Répondre mars 30, 2015

    Cathy

    Je crois que c’est la première fois que je commente sur ton blog que je lis pourtant depuis le début (J’ai découvert ton autre blog en cherchant des blogs d’expats de tous pays il y a quelques années, et ce blog fait partie de ceux qui m’ont le plus motivés à me mettre au yoga)
    Bref, trève de blablas niais!

    Personellement je demande parfois à mon copain de prendre des photos quand je fais une posture, mais c’est principalement pour me corriger ensuite, et voir l’évolution avec le temps (posture de l’arbre plus droite, pont plus équilibré par exemple). Je ne les poste pas sur Instagram, Facebook, mon blog ou autre (principalement parce que mes photos ne sont pas vraiment flatteuses, ce n’est pas leur but) mais j’aime bien voir des photos d’autres personnes pratiquant le yoga sur Instagram. Certes c’est vrai, c’est la dimension « physique » qui ressort, rien de spirituel ni de mental, mais c’est joli, ça fait réver, ça détend, et ça correspond au final bien avec ce que je recherche quand je me connecte sur Instagram.

    Donc je dirai, pour un peu de motivation / inspiration: Oui au selfies-yoga sur Instagram (c’est toujours plus agréable à regarder qu’un selfie-duckface-je-tire-la-langue)
    Pour de la vraie info sur les postures, mieux vaut un vrai prof, un bon livre ou quelque autre source « pro » que ce soit 🙂

    • Répondre mars 30, 2015

      Mathilde

      Salut Cathy, j’adore les messages de lecteurs anonymes de longue date et qui se révèlent.
      Un de mes profs conseillent à ses élèves (dont moi 🙂 de se filmer et de se prendre en vidéo pour voir comment on est dans la posture. Certains diront que ce qui compte, c’est le ressenti dans la posture, mais parfois on peut être complètement désaligné. Je pense à un exemple tout bête : la place des bras dans le guerrier 2 (on peut aussi tourner la tête et voir si son bras ne part par dans tous les sens 😉
      Merci d’être venue apporter ton témoignage, je vais aller voir ton blog !

  • Répondre avril 4, 2015

    Jelly

    Chouette article ^^ On a tous eu un aperçu de ce phénomène qui je pense, est souvent un problème d’ego (c’est mon avis en tout cas). Cela dit c’est inspirant à regarder c’est vrai, pas pour la pose forcément (c’est ma première année de yoga donc bon certaines postures me semblent hors de portée pour le moment… ;p), mais plus pour voir les mines réjouies et détendues sur les visages. Un vrai plein de sérénité en fait. Mais j’ai tendance à croire que ça reste quelque chose de privé (ou dans le cadre d’un cours), une pratique personnelle et spirituelle. Du coup, je suis un peu mitigée également, et c’est bien que tu poses cette question du coup, ça donne à réfléchir ^^

  • […] La guerre des yoga selfies par Mathilde fait du yoga […]

  • Répondre mai 4, 2015

    Marine

    Ah, je me suis moi aussi posée la question. Mais tout comme certaines lectrices l’ont dit plus haut, c’est voir ces photos qui m’a motivé, et qui fait qu’un an après, j’évolue et je tente de nouvelles poses. Ceci dit, je suis d’accord sur l’importance de la contextualisation.
    J’ai certaines copines qui commencent a se mettre au yoga parce que c’est tendance et parce que « ca va leur faire un beau corps ». Yurk. Mais j’essaye du coup d’insuffler un peu de réalisme, sans pour autant tomber dans la moralisation. Toutes les raisons sont bonnes pour se mettre au yoga, l’important c’est de laisser le vrai yoga faire le reste, et de suivre le cheminement 🙂
    Pour ce qui est d’instagram, on trouve aussi de tres jolis comptes de yogi beaucoup moins caricaturales, et je vous conseille notamment ceux de Nolatrees et Practice radical self love 🙂
    Bonne journée a vous 🙂

  • Répondre mai 12, 2015

    Fanny

    Ce genre de selfi me motive autant que le contraire, à me dire « vais-je arriver là un jour ? ». Je commence à comprendre que je suis parfois plus « yogi » dans mon état d’esprit que certaines filles qui font des postures parfaites, parce que c’est aussi pour moi un état d’esprit permanent et une appropriation de son corps plus que de la compétition. Mais c’est compliqué de ne pas « complexer ».
    Pour les selfies, je pense que ça m’arrivera un jour d’en prendre, pour illustrer mes progressions, pour pouvoir parler de ma pratique aux autres. Mais je penserai à partager un peu plus qu’une photo sexy de moi les pattes en l’air (et puis perso, je ne me sens pas sexy quand je fais du yoga, je me sens détendue et fière de moi).

Laissez une réponse