Le mois d’avril // In and out of the yoga mat

Boston avant après

Voici 6 potentiels sujets d’articles que j’aurais pu écrire en avril. Au lieu de ça, je me contente d’en faire 6 points résumé du mois d’avril.

  • Le printemps. Le mois d’avril a été un mois de changement de temps majeur ici à Boston, ça peut paraitre ridicule et super boring de parler du temps qu’il fait dehors, mais passer de longs mois sous de gros manteaux à des journées plus longues, des températures plus douces et surtout, le changement de nature et la floraison des arbres partout en ville, c’est un vrai changement très appréciable. Je ressors mon vélo, j’hésite à ranger mon gros manteau d’hiver au placard, mais ici… on n’est jamais sorti d’affaire avant la mi-mai, voire la fin mai si on part se promener plus au nord…
  • Les sectes. J’ai regardé un documentaire complètement flippant sur la Scientologie Going Clear, que la secte même a interdit. Je suis aussi aller visiter l’Eglise d’une religion particulière fondée à Boston à la fin du 19è siècle : la Science Chrétienne – ils sont persuadés qu’on peut guérir par la prière, pas besoin de médecine. Quand je vois ça, et que j’entends que des gens me disent parfois que le yoga est une secte, ça m’afflige. Le yoga n’a rien d’un dogme ! Fuyez si on vous prétend le contraire…
  • La méditation. Ma pratique du yoga est très physique, mais pratiquer la méditation est ce que j’attends le plus dans la semaine. Ce mois-ci au centre où je vais, après les 45 minutes de méditation, j’écoute des sujets de discussion sur les réflexes vs être naturel. Il y a aussi toute une discussion sur qu’est-ce qu’être authentique…
  • En parlant d’authenticité, j’ai écouté l’interview de Bruce Jenner – athlète de haut niveau, père de famille, célébrité de télé réalité – où il annonce qu’il est en train de changer de sexe. Quand il dit que se regarder dans le miroir sans se poser de question sur son identité semble normal pour beaucoup de personnes, mais que lui a toujours su qu’il n’était pas lui-même, ça me semble dingue – et je me sens chanceuse. Rendre cet événement médiatique pour que ça puisse sensibiliser le public et éviter le suicide et/ou le mal-être profond de gens est capital. C’est ce que j’aime aux Etats-Unis : la possibilité de mettre sur le devant de la scène des questions de société – même si la société est divisée sur les réponses à apporter…
  • Le livre de Marie Kondo (bis). Bon, en fait j’ai écrit un article avant d’avoir terminé ce livre. Je ne suis pas une acheteuse frénétique, j’aime bien vivre simplement et légèrement, mais malgré tout, ça m’a fait du bien de faire un vrai ménage de printemps de tout mon appart’. Jeter, donner, vendre des trucs qui ne « m’inspirent plus de la joie », c’est le critère de sélection de Marie Kondo pour garder ou pas un objet, plutôt qu’un critère objectif de « je ne l’ai pas utilisé depuis X mois ». Au sujet de la surconsommation, on voit de plus en plus d’articles sur les vêtements vite produits et pas chers des grandes chaînes d’habillement : John Oliver dans sa super émission Last Week Tonight en parle de façon pédagogique – à voir absolument (c’est possible d’ajouter des sous-titres en anglais). On a beau savoir ce qui se passe dans les usines en Asie (et fermer les yeux), ça fait du bien la piqure de rappel et se dire d’arrêter vraiment d’aller faire du shopping là-bas !
  • Côté asana, ma pratique a été contrariée par une douleur au muscle fléchisseur de la hanche, bref, j’ai pratiqué des trucs doux, ce qui me frustre, mais m’éduque (mais grrrrr). Eh puis enfin un retour sur le tapis plus actif en fin de mois. Dans un cours, une prof propose la posture du corbeau et ses variantes. Sans conviction, j’essaie le « corbeau à un pied » Eka Pada Bakasana. Cette posture requiert une telle force dans le centre, je ne l’ai jamais faite, mes genoux restent désespérément collés à mes bras. Je m’y mets, et zou, je m’envole ! C’est une première ! Ma jambe décolle. Ce sentiment de ‘réussir’ une posture – à la fois vain et joyeux – me rend contente. Comme quoi, oui, on peut toujours travailler à aller plus loin, parfois je l’oublie et m’installe dans une routine de pratique. J’en reviens à ce que je travaille en méditation : ne pas être dans le réflexe et la chose attendue.

A bientôt pour de nouveaux articles tout frais spécial mai !

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

2 Commentaires

  • Répondre mai 2, 2015

    Anne-Laure

    C’est vraiment très intéressant tout ça !!
    Je suis particulièrement intéressée par un article sur l’authenticité de nos réactions. 😉

    Merci pour ton blog, Mathilde ! ☺

  • Hello Mathilde !

    Merci pour ton article, c’est un plaisir de lire ton blog.
    Les thèmes que tu abordes dans ton article me parlent beaucoup, notamment le livre de Marie Kondo, car je m’intéresse de très près à la simplicité volontaire. Des auteurs comme Serge Monceau sont également passionnants et d’une lecture très enrichissante.

    Côté asana, bravo pour ton Eka Pada Bakasana, moi je le travaille encore 🙂

    A bientôt,
    Claudia

Laissez une réponse