Pourquoi j’ai arrêté de donner des cours de yoga

Be Happy

Depuis vendredi dernier, je ne donne plus aucun cours de yoga. Après 2 années à aller de classe en classe, j’ai décidé de revoir mes priorités et d’accorder de la place aux projets qui me tiennent plus à cœur en ce moment. Le yoga reste bien sûr fondamental dans ma vie, ça fait partie de moi, mais donner des cours, je mets ça en pause pour le moment.

J’ai entamé une formation de prof de yoga en 2013 pour plusieurs raisons… approfondir ma pratique et ma connaissance du yoga, et puis dans un but pragmatique, je cherchais aussi à développer une compétence professionnelle dans un domaine exigeant, et qui me passionne. A l’époque, je ne devais rester encore que 6 mois aux Etats-Unis, pour probablement ensuite tout recommencer ailleurs : savoir donner des cours de yoga me semblait un bon moyen d’avoir un métier « mobile », qui bouge avec moi si je continuais à déménager et vivre à l’étranger.

J’ai commencé à donner des cours dès la fin de la formation : différents cours, différents styles et bien sûr, des publics très variés – étudiants, gens pressés qui font un cours rapide le midi, des mamies du vendredi matin. J’étais ravie, c’était un vrai challenge de créer des cours intéressants et surtout de les « performer » en live ! 4 cours par semaine, ça me semblait tout à fait faisable, mais en même temps, j’avais 2 autres boulots à gérer : les projets d’écriture en free lance et le début de mon business de visites guidées à Boston. Ça a commencé à faire beaucoup, alors j’ai arrêté des cours au fil des mois, pour n’en garder plus qu’un seul. Un cours que j’aimais beaucoup, le vendredi matin. Fallait arriver en forme jusqu’au bout de la semaine, c’était très tôt le matin, mais je me disais qu’après, la journée ne faisait que commencer (= enchaîner avec mon autre boulot).

Pour être complètement honnête, j’avais accepté une rémunération faible au début dans tous les cours que je donnais, en me disant que je débutais, que j’allais me faire la main, que c’était normal… C’est aussi un milieu très compétitif ici à Boston, certains studios de yoga paient très bien (50$/h + 5 à 8$/personne qui assiste au cours), d’autres paient moins bien (à partir de 30$/h, pas de $ en + en fonction du nombre d’élèves) : il faut faire beaucoup d’heure pour avoir un salaire décent – sans compter les assurances, les tenues à changer une fois de temps en temps, le temps de trajet pour parfois juste 1 heure de cours. Il y a tellement de profs, tellement de cours, que oui il y a du boulot, mais comme toujours, dans des conditions parfois moyennes. J’avais postulé à un super studio, et la responsable m’avait dit qu’elle me prendrait… si j’étais exclusivement prof de yoga. Je n’avais pas compris à l’époque pourquoi elle voulait un tel engagement de ma part, et ce n’était pas ce dont j’avais envie à l’époque.

J’ai décidé d’arrêter pour plusieurs raisons, je suis triste de dire au revoir à mes élèves, et ça va me faire bizarre de retourner en cours en tant qu’élève sans me dire « tiens, ça c’est pas mal, faudra que je le fasse faire la prochaine fois aux élèves. » Je suis malgré tout contente de mon choix, et soulagée de pouvoir me concentrer sur d’autres choses importantes.

Ce que je retire de cette expérience de prof de yoga :

  • je préfère enseigner le yin yoga ! Même si dans ma pratique perso, je fais un mélange de yoga dynamique et de yoga yin, j’adore donner des cours de yin (c’est-à-dire cool, tranquille). Je fais de plus en plus de méditation, et je crois que c’est ce que mes élèves préféraient aussi : s’asseoir et respirer.
  • les élèves sont tous, tous, tous différents… et j’ai bien aimé enseigner aux personnes plus âgées, et aux débutants ! C’est fou de voir un élève commencer à avoir conscience de son corps. Du côté des personnes plus âgées, elles ont un côté… plus cool.
  • Enfin et surtout : enseigner le yoga, c’est un véritable investissement. On ne peut pas le faire à moitié. Oui, on peut avoir un job principal puis enseigner quelques classes à côté, mais ça prendra du temps, de l’énergie, une vraie envie. Je pense que c’est ce que j’ai perdu à la fin, je voulais tout bien faire, mais j’avais la tête ailleurs, je suis dispersée par d’autres projets en cours. Tant mieux pour mes élèves aussi, qui, même si ils se sont attachés à moi, auront droit, j’en suis sûre, à un nouveau prof motivé et dédié à 100%.

Quelque chose à ajouter, une expérience à partager, laissez un commentaire ! 

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

28 Commentaires

  • Répondre septembre 22, 2015

    aurélie

    Un prof s’arrête quand d’autres commencent… C’est le cycle de la vie!
    Je te souhaite beaucoup de plaisir et d’épanouissement dans tes autres milieux professionnels. Et j’espère qu’on aura le plaisir de lire sur ton blog encore beaucoup d’articles sur le yoga!

  • Répondre septembre 22, 2015

    Flora

    Merci de partager avec nous ce beau parcours en yoga! Tu vas maintenant pouvoir te recentrer sur ta pratique personnelle et non plus sur la recherche de nouveaux enchainements sympas (depuis que je suis prof c’est pareil je vais en cours et je note mentalement les choses que j’aime bien)!
    Je te souhaite pleins de bonheur et de réussite dans tes nouveaux projets, et j’espère que tu continueras à nous parler « yoga » comme tu sais si bien le faire 🙂
    Bises & à bientôt!

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      1000 mercis !
      ça fait bizarre de retourner en cours et d’être 100% élève !
      Bises,

  • Répondre septembre 22, 2015

    Jessica

    Ah en tant que prof de yoga à temps très partiel, je comprends parfaitement ta décision. Ashtangie convaincue, j’ai une pratiquer personnelle prenante et une vie a côté du travail et parfois je me dis qu’enseigner est puls une charge qu’une chancz (surtout avec une tendinite récente qui me rappelle à l’ordre ^^)… Enfin pour dire que je suis en pleine questionnement aussi et que le yoga garde une place centrale dans ma vie mais que je suis plus circonspecte sur mon avenir de prof 😉

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Merci pour ton petit mot, c’est dur de tout bien équilibrer, c’est clair ! good luck dans ton choix pour les semaines à venir !

  • Répondre septembre 22, 2015

    Gaby

    Merci Mathilde pour ton témoignage. Je te suis depuis quelques mois, car j’ai failli m’installer à Boston et je cherchais des contacts « yoga », pour le pratiquer et pour l’enseigner (j’enseigne depuis 5 ans). Finalement Boston est tombé à l’eau et nous sommes à Paris maintenant. J’aime beaucoup ce que tu fais, ton style, ton approche au yoga et à la vie. Je me retrouve souvent dans tes mots et là je suis dans la meme situation. Je me retrouve encore une fois, dans un nouveau pays, une nouvelle ville pour recommencer une nouvelle vie. Au cours de nos déplacements, j’ai cru que le yoga, que j’aime et qui fait partie de mon quotidien, pouvait etre mobile, transportable. Mais tout recommencer, ca demande beaucoup d’énergie, et je sens que cette énergie cette fois-ci me manque. Mon énergie est en ce moment complètement absorbée par l’installation de ma famille, et moi meme je suis à la recherche de nouvelles inspirations. Mon corps d’ailleurs me lance des messages, il est fatigué et douloureux. Enseigner du yoga c’est une grosse responsabilité. Ca te prend au coeur et aux tripes, on ne peut pas aller en salle avec la tete qui n’est plus là. Et donc… moi aussi je me questionne… Bon vent pour la suite !

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Merci pour ton témoignage !
      Il faut parfois prendre le temps de se poser, c’est clair que recommencer dans un nouvel endroit demande beaucoup d’énergie !
      Good luck,
      xo

  • Répondre septembre 23, 2015

    nadeige

    Bravo en tout cas pour ce chemin ; et puis c’est ça l’évolution, on change ! cela va te manquer c’est certain, et quand tu auras un peu plus de temps pour te poser, sûr que tu reprendras le chemin de l’enseignement, mais dans une ville qui te permette d’avoir ton studio ? en tout cas j’espère que tu continueras à mettre ton expérience du yoga sur le blog car c’est vraiment intéressant, étant en ce moment en formation pour être prof de yoga je parcours ton blog passionné (et passionnant) avec grand intérêt. Bonne continuation pour tes autres projets !

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      pour l’instant je reste à Boston et je ne sais pas si avoir mon studio est un objectif à court terme…
      Merci pour ton petit mot en tout cas !

  • Répondre septembre 23, 2015

    Vanessa

    Merci Mathilde , pour l’honnetete de tes articles , car parfois on peut atteindre un rêve et se rendre compte que ce n’est pas ce que l’on voulait et avoir le droit de changer d’avis.Pour ma part,je pratique depuis plusieurs années ,j’ai au départ etait séduite par des styles tres dynamiques et finalement maintenant je m’epanouis dans le kundalini qui est très peu représenté en France. Bonne chance pour tes projets en cours !

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Merci Vanessa, oui, parfois il faut revenir sur ces choix ! rien n’est définitif.
      Bises et bon kundalini ! J’en ai fait une seule petite fois ici à Boston, avec une prof qui faisait un cours « special femmes ! »

  • Répondre septembre 23, 2015

    Mystinguett

    Hello Miss,

    C’est un tournant et c’est la preuve que tu as d’autres projets. J’ai été prof de piano et de violon alto pendant de nombreuses années à temps partiels (pour payer mes études) et un an à temps complet. Et puis, j’ai réalisé que ce n’était pas ce que je voulais faire les prochaines années de ma vie … J’ai changé de voie. Je suis maintenant ingénieur en informatique … et j’espère secrètement changé dans quelques temps pour tout autre choses.
    La vie est pleine de projets. Le changement c’est ultra motivant!!!
    J’espère que tu continuera à tenir ce blog Yoga en tout cas. J’aime bien venir y faire un tour régulièrement.

    A bientôt,
    MYstinguett

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Hé bien, j’ignorais complètement ça de toi ! j’imagine que ça n’a pas du être simple d’arrêter tout ça.
      Bises, et oui, je continue le blog de yoga !

  • Répondre septembre 23, 2015

    Carol

    Un grand merci pour ton message touchant et plein de sincérité! Pour ma part je réfléchis à passer le pas inverse et commencer la formation de prof…. j’ai envie d’approfondir ma pratique. Je comprends tout à fait ka situation que tu décris et la fatigue qu’elle peut occasionner…tu as de jolis projets et je te souhaite bonne chance!

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Merci Carol !
      Je ne regrette rien comme on dit, faire une formation, c’est génial, qu’on devienne prof ou pas par la suite !

  • Répondre septembre 23, 2015

    Eve-Anne / votreyoga

    Salut Mathilde,
    Ton témoignage est touchant.
    Je te souhaite beaucoup de belles énergies dans la suite de tes projets

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Merci Eve-Anne !!
      Bonne continuation à toi aussi,

  • Répondre septembre 23, 2015

    Marie-Josée

    Ça demande du courage une telle décision, bravo Mathilde. Égoïstement j’espère que tu continueras ce blog qui m’inspire tellement !
    Merci Mathilde.

    • Répondre octobre 1, 2015

      Mathilde

      Don’t worry, et merci pour ton petit mot, ça m’a fait sourire 😉

  • Répondre octobre 1, 2015

    Luc

    C’est tout bon, sauf cette façon (française), d’utiliser le mot « mamie » ou personnes âgées …..
    Non mais , ce n’est pas une définition d’un être humain.
    Péjoratif et irrespectueux, discriminant.

  • Hello Mathilde. Je trouve ta décision hyper courageuse. A moins que ce ne soit le fait d’en parler si librement qui le soit? Ou ptèt bien les 2 en fait 🙂 Je n’ai pas encore fini mes études d’enseignant de yoga. Il me reste 2 ans de formation à et j’enseigne déjà depuis 1 an. J’ai arrêté mon boulot pour faire ça à plein temps, et j’ai aussi mille autres projets en route. J’ai envie de faire tellement de trucs que je ne sais pas combien de temps ma vie sera uniquement celle d’une prof de yoga.
    Alors oui, je te comprends! Je te souhaite plein de belles choses dans tes nouveaux projets et j’imagine que l’on pourra continuer à suivre tes aventures d’élève alors 😉

    • Répondre octobre 6, 2015

      Mathilde

      Salut Emilie,
      Parfois il faut se résoudre à ce qui est la meilleure solution – courage ou pas, je ne sais pas !
      Good luck pour la suite de ta formation, bises depuis Boston !

  • Répondre octobre 6, 2015

    Yogami

    Mathilde! J’avais eu cette impression que tu avais un choix à faire sur l’enseignement dans tes derniers articles.
    Comme le dit Emilie plus haut, c’est un choix qui demande beaucoup de courage. La formation et ton parcours en tant que professeur était une étape dans ta vie. Il faut continuer d’avancer et savoir reconnaître lorsqu’une situation ne nous apporte plus de plaisir. Tu as pu aller au bout de cette pratique du yoga et maintenant tu peux évoluer et aller toujours plus loin!
    Je te suis depuis plus d’un an maintenant, je me retrouve souvent dans tes partages.
    Merci beaucoup pour tout! 🙂
    Namaste,

    Aline aka Yogami

    • Répondre octobre 6, 2015

      Mathilde

      Merci Aline !
      Je vois juste ça comme un passage, qui sait ce que je ferais dans quelques années ! Merci pour ton petit mot en tout cas !

  • Répondre octobre 19, 2015

    Helena

    Hello 🙂 j’avoue que j’étais un peu decue lorsque jai vu l’intitulé de ton article…mais aprè_s l’avoir lu, je comprendtout a fait, je te souhaite bon courage dans tout tes projets!
    ps: c’est grâce à toi que j’ai commencé le yoga, j’ai acheté ton livre et suivit ton blog 🙂
    et en passant, j’adore ton autre blog sur ta vie d’expatriée, je le trouve passionnant et très bien fait

  • Répondre janvier 29, 2016

    christel

    Mine de rien, tu m’as donnée envie de m’y mettre. J’ai entamé le yoga grâce à ton parlé vrai sur le sujet. Bon, j’en suis pas au point de donner des cours mais je progresse… régulièrement !

Laissez une réponse