Ecrire sincèrement sur le yoga, ou ne pas écrire

yoga mathilde

Ai-je délaissée ce blog ? Oui, ça en a tout l’air. Quand j’ai ouvert ce blog il y a quelques années, c’était pour parler de ma formation de prof de yoga qui débutait. C’était en quelque sorte mon « coming out » de yoga, pour moi-même avant tout : c’est un sujet dont je parlais assez peu dans la vie de tous les jours, et les blogs sur le yoga étaient rares – et la plupart alors étaient très sérieux ! J’avais envie d’écrire, autrement, sincèrement.

Le blog a-t-il rempli son dharma ?

Ce blog m’a donné l’occasion d’écrire un livre, le Yoga Malin, et des articles pour des revues sur le yoga. J’ai reçu des messages de lecteurs qui m’ont dit avoir eu envie de commencer le yoga en lisant le blog (ça, je trouve que c’est le plus fou).

Il y a 1000 façons d’aborder le sujet et moi, si vous avez suivi le blog, j’aime l’angle de la simplification et de la non-bizarrisation du yoga : A quoi me sert le yoga dans la vie de tous les jours ? Pourquoi faire du yoga ? Comment méditer ? Ce sont des questions simples, auxquelles j’aime trouver des réponses simples, sans sortir systématiquement les grands mots comme chakra & cie. Pour écrire sur le sujet, j’ai besoin d’être ‘authentique’, je sais que ce mot est galvaudé et sorti à tout-va comme une (fausse) marque de fabrique. Comment être sincère dans mon écriture alors que ma pratique de yoga et de la méditation sont très personnelles ? Je devrais me livrer, parler plus de moi personnellement, et ça… je n’en ai plus envie pour le moment. Si je n’ai plus écrit depuis plusieurs semaines, ce n’est pas vraiment parce que j’ai trop de boulot, ou pas le temps, mais surtout parce que :

  • j’ai l’impression d’avoir fait le tour de la question par rapport à mon sujet = le yoga « facile ». Certes, on peut retourner un sujet à l’infini, je pourrais écrire des tops 10, mais je n’ai pas envie d’user le sujet,
  • je n’ai pas envie de « m’exposer » à parler de ces sujets. Pas pour le moment. J’ai juste envie de dérouler mon tapis, suivre un cours, réfléchir à vivre certains concepts de la méditation que je pratique (= le contentement, le deuil, la gestion des émotions, etc.) par moi-même ou avec des amis (en vrai, avec 1 ou 2 amis à peine, ça n’intéresse pas grand monde par ici). Je ne me suis que très rarement prise en photo en faisant du yoga, de ce côté-là, ça ne change rien.

Bye bye le blog ? Non !

 

Je délaisse le blog, oui, mais il est toujours là, et je reviendrai de temps en temps faire un petit coucou. Je continue ma pratique du yoga régulièrement, le plus régulièrement possible. Je la case quand je peux dans mon emploi du temps, tôt le matin à 7h, en milieu de journée, ou parfois comme une pause spéciale en fin d’après-midi, dans l’anonymat et la sueur d’un cours de 50 personnes. J’ai la chance à Boston d’avoir un studio qui propose des cours toute la journée, tous les jours, à des prix attractifs. Les profs sont super, les styles proposés sont variés. Il y aurait plein de choses à en dire ! Mais je garde ça, peut-être, pour plus tard. Et puis il y a la méditation bien sûr. C’est un chemin plus complexe, mais qui me rattache aussi à ce que j’aime : la philosophie (je vous ai dit que c’est ce que j’ai étudié pendant 5 ans à l’université ?)

A bientôt !

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

2 Commentaires

  • Répondre mai 29, 2016

    jenny Giudici

    bnj Mathilde!

    je comprends je besoin de se retirer un peu
    comme le sage qui va dans sa grotte pour méditer
    la vie que nous avons est un flux incessant et parfois s ‘arrêter et regarder de l’extérieur est un vraie lux!
    j ai lu tes articles avec intérêt, car en effet aux us le yoga est partout, mais parfois il me semble que la dimension spirituelle est complètement écartée, quel dommage!
    continue ta pratique
    shanti

  • Bonjour, je lis ce post de votre part et en effet le besoin de se retirer est fréquent et tout a fait normale, prenez votre temps, recentré vous ça ne pourra qu’aller mieux

Laissez une réponse