Thanksgiving, yoga et shopping

give thanks
Give thanks 

Cette semaine était très particulière dans la vie des Etats-Unis, car jeudi, c’était Thanksgiving, la fête de la gratitude, le moment de dire merci à ceux qu’on aime, reconnaître tout ce qu’il y a de bien dans notre vie. Bref, est-ce que Thanksgiving serait une fête « yoguique » en célébrant le contentement* ? Le massacre des dindes servies sur les tables de millions d’Américains vous diront le contraire… Si vous venez à Boston pendant Thanksgiving, vous risquez d’être surpris de voir que la vie s’arrête complètement ce jour-là : les magasins, la plupart des restos, les cafés sont fermés, et la ville s’endort pendant quelques heures, les rues sont désertées, on ne croise pas grand monde car tout le monde reste chez soi, ou passe du temps avec ses proches. En plus, ce jour-là, il faisait froid et les journées sont de plus en plus courtes… Ça ne ressemble à rien de ce qui se passe le reste de l’année, où tout est tout le temps ouvert et en activité, même le dimanche.

Cela dit, le jour d’après, le changement d’ambiance est radical : c’est Black Friday, le jour des soldes monstres, partout dans les magasins, sur Internet, tout est bradé pendant 24 heures, alors c’est la frénésie. En bonne yogie qui se respecte, je suis allée suivre un cours, à 9 heures. Mon propre cours du vendredi matin était annulé – salle de gym fermée depuis mercredi après-midi et jusqu’à vendredi midi (là encore, ça n’arrive qu’une fois par an !) Le cours que je suivais était rempli, tout le monde était prêt à twister et bouger, histoire de se remettre des festivités de la veille. Cette prof propose des cours dynamiques, mais elle a toujours un mantra particulier à offrir en début de cours, et celui qu’elle avait choisi pour le cours parlait du contentement : « J’ai déjà tout ce dont j’ai besoin. » Pas faux me dis-je, et je commence à vinyaser**. La prof revient de temps en temps pendant le cours sur le mantra, parle de la société de consommation, etc.

En sortant du cours, je me dis que j‘ai déjà tout ce que je veux, mais je suis quand même allée voir s’il y avait des soldes dans une boutique que j’aime bien… J’ai craqué pour un sweater… Il est mignon, non ? Je crois que le mantra a eu un effet inverse sur moi, mais je diffuse de l’amour avec mon pull pour me rattraper…

Sweater Je t'aime

 

*le contentement, c’est l’un des 5 niyamas, un des principes du yoga qui dit de se contenter de ce qu’on a déjà, si ça ne vous parle pas, j’avais écrit un petit topo à ce sujet.

** Verbe vinyaser, pratiquer le vinyasa, si « selfie » est passé dans le dico, vinyaser est le prochain sur la liste !

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

Commentez en premier