Ces postures de yoga millénaires…

goddess pose

J’ai déjà parlé du sujet de la diffusion du yoga en Occident – dans cet article (Qui a inventé les postures de yoga ?), j’en reparle aujourd’hui à l’occasion de la sortie d’un livre sur le sujet des origines du yoga, dont j’ai entendu parler sur la radio américaine NPR dans l’émission Fresh Air. Vous pouvez écouter l’émission ici.

Je vous propose un résumé… L’idée principale est que contrairement à une légende urbaine du yoga, les postures que l’on pratique aujourd’hui ne descendent pas d’une tradition millénaire. La plupart des postures ont été inventées au début du 20è siècle – et continuent d’être inventées, dans un dialogue entre tradition indienne et interprétation occidentale.

Le livre dont il est question dans l’émission raconte la vie fascinante de Indra Devi. Elle est née en Lettonie en 1899, elle s’appelle, au départ, Eugena Peterson. Elle entend parler du yoga à Moscou, en tombant sur un livre de yoga, écrit par un Américain, dans la bibliothèque d’une amie de sa mère. Ce n’est pas du savoir de première source, alors Eugena décide d’aller en Inde pour en savoir plus, à la source même (ah ben, oui, pourquoi pas !)

Le yoga en Inde à l’époque n’est déjà pas le yoga tel qu’on l’imagine : une série de postures millénaires transmises de gurus à élèves depuis des générations. Non. Le yoga, c’est la combinaison de techniques de combats indiens, d’anciens éléments de yoga, et de mouvements de gymnastique contemporains. Eugenia rencontre le grand guru de l’époque : Krishnamacharya, à Mysore. Il vit au palais d’un maharadja progressiste,  qui souhaite unir le meilleur de l’Occident et de l’Inde. Il crée une école dans le palais, et ses élèves sont des adolescents – comprenez : avec beaucoup d’énergie. C’est l’une des raisons qui explique pourquoi certaines pratiques aujourd’hui sont très physiques : il fallait canaliser leur énergie ! Krish’ n’a pas enseigné ce type de yoga à Eugena, il a d’ailleurs commencé par ne rien lui enseigner du tout – c’est une femme, occidentale… puis elle arrive à le convaincre.

C’est à son tour d’enseigner le yoga – d’abord à Shanghai, puis à Hollywood. Elle ouvre un studio de yoga qui fait fureur – dans les 1920, il y a un enthousiasme passager pour le yoga, mais il y a très peu de profs – une loi empêchant l’immigration des personnes d’Asie du Sud-Est. Indra donne des cours à l’écrivain Aldous Huxley, des actrices comme Greta Garbo, Gloria Swanson… Elle devient, elle aussi, une célébrité, diffuse son propre régime alimentaire comme mode de vie – et des choses qui ne sont pas à la mode à l’époque – le positive thinking, développement personnel, l’allaitement pour les femmes…

Le bouquin sort en juin, en anglais seulement pour le moment, je sais pas vous, mais moi, il me tente bien : The Goddess Pose, de Michelle Goldberg.

J’ai trouvé cette image sur Pinterest… sans lien vers son auteur.

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

5 Commentaires

  • Répondre juin 2, 2015

    Chalotte

    Ouiii j’ai vu un article sur ce livre ce matin ! J’ai hâte de pouvoir me le commander, en juillet sans doute, ça a l’air passionnant !

    • Répondre juin 2, 2015

      Mathilde

      Ah c’est cool s’il sort en France aussi ! Une de mes profs de yoga a relayé l’article hier sur Facebook, je me suis dit que ça pouvait être intéressant à partager. Bises !

  • Répondre juin 3, 2015

    nadeige

    merci pour cette info vraiment intéressante ! je vais me procurer ce livre, ça me fera bosser en plus mon anglais… hum

  • Répondre juin 9, 2015

    hedouin

    Bonjour ,il eut été étonnant que le yoga ne fût point une invention américaine !!! Merci pour l’info….

  • Répondre septembre 6, 2015

    Aleksandra

    Ca a l’air chouette, oui ! Ca me tente aussi de le lire 🙂 Merci Mathilde !

Laissez une réponse