« Le yoga, un moment pour soi, avec soi » – Portrait de Laurence Pinsard

Laurence Pinsard

Ce mois-ci vous pourrez me retrouver dans le magazine Esprit Yoga, où j’ai collaboré à la rédaction d’un article sur la Joie ! O Joie ! (bon, elle est facile celle-là). J’avais envie de vous parler de Laurence, qui est rédactrice en chef du magazine, et avec qui j’ai eu plaisir à travailler. On ne s’est jamais rencontré en personne, mais on s’est parlé sur Skype… alors c’est comme si on s’était rencontré. Son parcours dans le monde du yoga est super intéressant : son intérêt pour la spiritualité, sa rencontre avec le yoga prénatal, l’écriture… Je suis sûre que beaucoup d’entre vous apprécieront ce portrait.

Hello Laurence, quelle est ton histoire avec le yoga ?

Ça remonte à loin ! J’ai fait des études d’anthropologie, et à 22 ans, j’ai passé une année en Inde. J’étais intéressée par tout ce qui concernait la spiritualité. Comprendre toutes les grandes religions de l’humanité, c’était quelque chose qui m’animait.
A l’époque, je vivais à Paris, j’étais étudiante, je n’avais pas d’argent et j’ai commencé à pratiquer le yoga dans les gymnases. J’ai alors découvert le yoga Eva Ruchpaul. C’est une pratique intériorisante, les yeux fermés, en apnée pendant les postures, et avec un temps de repos entre chacune. Cela m’a semblé très très calme, même ennuyant à l’époque, et du coup, je n’ai pas vraiment accroché avec le yoga à ce moment-là.
J’ai commencé à travailler, dans l’enseignement puis pour des guides de voyages. Je voyageais beaucoup, et au bout de 7 ans à « vivre dans un sac à dos », j’ai eu envie de faire un voyage intérieur ! J’avais 28-29 ans à l’époque. J’ai proposé à l’éditeur de réaliser un « guide du Routard du bien-être à Paris » qui aurait pour titre « Paris Zen ». Il m’a donné le feu vert et je suis partie explorer tout ce qui se faisait en terme de bien-être et de ressourcement dans la capitale. Le zen, ça commençait à peine ! C’est là que j’ai commencé à pratiquer beaucoup – l’ashtanga, puis le yoga Iyengar dans lequel j’appréciais beaucoup la précision dans l’alignement et le fait que ce soit très progressif.
J’ai testé différents cours, différents styles : 1 cours par semaine au début, puis 2, et puis de plus en plus. Ma pratique a évolué, puis je suis tombée enceinte et j’ai alors fait du yoga prénatal. Ca a été pour moi la première fois où j’ai senti intérieurement ce qu’était vraiment le yoga : pas seulement des postures, mais un moment pour soi, avec soi. Quand on est enceinte, on est très en lien avec la vie, et très connectée avec notre intériorité. C’est une période vraiment favorable pour vivre le yoga, sur le tapis et dans la vie quotidienne.

Est-ce que tu donnes des cours de yoga, et quelle formation as-tu suivie ?

J’ai suivi une formation auprès de Céline Miconnet à Himayoga, à Paris et j’ai donc une certification Yoga Alliance de 200h. J’ai suivi cette formation pour approfondir ma pratique et mes connaissances, et j’ai choisi celle-ci particulièrement afin de travailler sur la précision dans l’alignement, car pour moi, c’est super important d’enseigner le yoga sans que les gens ne se fassent du mal. On est là pour se faire du bien, pas pour se blesser. J’avais envie d’avoir des bases solides. Cela dit, ce n’est qu’une formation de base, et je suis et serai toujours en apprentissage ! Je pratique régulièrement à Paris et Bordeaux avec des enseignants senior et j’envisage de continuer à faire des formations et des stages. Je ne suis qu’au début du chemin !
J’ai aussi fait une formation en yoga prénatal à l’institut de Gasquet à Paris. C’est ce qui m’a mené à l’enseignement du yoga : j’avais envie d’accompagner des femmes enceintes.
Le yoga prénatal, c’est vraiment un cours de yoga particulier, c’est de l’ordre de l’accompagnement. C’est génial aussi de de voir les mamans avec leurs bébés ! Je trouve ça magnifique, et je me sens utile ! Beaucoup de femmes enceintes sont contentes d’avoir un enseignement de yoga adapté, car on n’est pas sur le même rythme en étant enceinte. Du coup, on adapte la pratique, au jour le jour. Le cours de prénatal est un cocon, qui permet de prendre en charge tous les petits bobos de la grossesse : on vient se ressourcer et partager, surtout quand c’est une première grossesse.
Je donne des cours de yoga depuis un an seulement, j’enseigne le prénatal et le hatha yoga, à des niveaux débutants. J’essaie de partager ma pratique avec les personnes qui me font confiance, et cela me donne beaucoup de joie. Si mon métier principal, c’est le journalisme, je ne me verrais pas ne plus partager via l’enseignement !

Est-ce que tu fais d’autres activités physiques ?
Utilises-tu le yoga comme complément pour un sport ?

J’aime beaucoup danser… mais ma vie personnelle et professionnelle est très occupée en ce moment pour que j’en ai vraiment le temps. Avant, je faisais de la danse des 5 rythmes, créée par Gabrielle Roth, une américaine, c’est très intéressant comme technique, je trouve que c’est exutoire, libératoire, et je n’avais pas trouvé ça dans le yoga. Je trouve ça complémentaire car c’est une pratique libre, il n’y a pas de chorégraphie, c’est du mouvement spontané ; c’est un travail aussi intéressant au niveau des émotions. Mais pour l’instant, c’est en stand-by !
Je fais surtout du yoga, à raison de 3 à 4 cours par semaine en plus de ma pratique personnelle mais j’aimerais bien reprendre aussi la course à pied car c’est une pratique qui me permet de me défouler ! J’aime bien courir avec une copine, on papote, ça change du yoga où on est silencieux. Et à Bordeaux, je ne me déplace qu’en vélo !

Est-ce que tu pratiques le yoga avec de la musique ?

Non ! Pour plein de raisons… D’abord, je ne suis pas une grande mélomane et puis je trouve que la musique, c’est très personnel. Du coup je n’ai pas forcément envie d’ « imposer » ma bande son à d’autres personnes. Et puis parfois la musique m’empêche de m’intérioriser. Si dans un cours un prof fait écouter des mantras, je passe mon cours à chanter intérieurement ! Or pour moi, ce sont deux pratiques différentes.
En revanche, j’ai parfois pensé à emmener des cymbales tibétaines, pour apporter du son, de la vibration. Par ailleurs, je chante ! Quand je fais des cours de détente, je finis les cours par des chants de mantra. C’est très porteur comme support de méditation.

Est-ce que la méditation fait partie de ta pratique de yoga ?

Pas assez ! J’ai du mal à me poser. Je suis sur le chemin… mais loin de la pratique que je considère comme idéale. Pourtant, j’en vois clairement les bénéfices. Mais pour l’instant, c’est comme ça ! Ca sera peut-être plus présent dans ma vie plus tard !

Qu’est-ce que te rebute dans un cours de yoga ?

Les profs qui se la pètent ! Celui qui arrive et qui met ses pieds derrière la tête. Les profs qui font des remarques désobligeantes (si, si, ça arrive) et qui vous font sentir que vous êtes vraiment nul.

Et qu’est-ce qui te plaît dans un cours de yoga ?

Les profs bienveillants, humbles et généreux. Heureusement, il y en a beaucoup !

Est-ce que tu as un livre à recommander à quelqu’un qui veut en savoir plus sur le yoga ?

Il y a un livre qui est sorti cette année et que j’ai bien aimé, c’est Approfondir sa pratique, de Anna Trökes et Ronald Steiner, aux éditions La Plage. Il a tout pour séduire les adeptes du yoga déjà initiés. Après une riche introduction sur les principes fondamentaux du yoga, plus de vingt asanas sont décryptées pas à pas. L’ouvrage se penche bien sûr sur les explications anatomiques et physiologiques, mais aussi sur la symbolique et la mythologie des postures. Au delà des asanas, les techniques de mudras, bandhas, pranayama et méditation sont également expliquées en détails.

Le yoga est déjà très populaire aux Etats-Unis depuis des années, j’ai l’impression que c’est en train d’exploser en France ?

Oui ! C’est la folie totale. Il y a du yoga partout et il y a aussi un peu de tout. A titre personnel, je ne suis pas très fan du yoga fitness. Mais si cela permet aux gens de prendre du temps pour eux et de se faire du bien, c’est super. On dit que c’est le yoga qui s’adapte à chacun, et que chacun peut trouver sa pratique.

Est-ce que tu as une devise, ou une phrase qui te motive ou qui t’inspire ?

Je pense à cette citation célèbre de Gandhi « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ». C’est une phrase qui m’inspire et c’est ce sur quoi j’essaye de travailler : cultiver la paix, la joie et la bienveillance pour que cela se diffuse. C’est cela qui me porte aussi dans ma pratique de yoga. Les asanas, c’est génial, mais ce n’est que la partie émergé de l’iceberg. Il me semble essentiel aussi de travailler sur le reste des 8 branches du yoga, notamment sur les yamas et les niyamas.

citation gandhi

✏ Merci à Laurence d’avoir pris le temps de répondre à mes questions – et merci à notre ami commun Skype pour rendre les communications plus faciles entre les deux côtés de l’Atlantique. Dites moi ce que vous avez pensé de l’article sur la joie ! Le magazine vient de paraître. 

✏ A lire, d’autres portraits de yogini ! Retrouvez Charlotte, Hillary, Whitney, Anouchka, AlexandraPatricia… qui font aussi du yoga ! 

Je pratique le yoga depuis 2006. Promis, le yoga, ce n'est pas juste s'asseoir en tailleur et chantonner "om" en respirant de l'encens. Sur le blog de yoga, je parle des mes coups de coeur, mes sources d'inspiration et mes conseils pour dérouler son tapis et profiter des bienfaits du yoga dans la vie de tous les jours.

5 Commentaires

  • Répondre mai 12, 2015

    Zadig

    Merci beaucoup pour ce témoignage, c’est très intéressant de découvrir son point de vue personnel sur tout ça! Je vais filer acheter le magasine pour lire ton article alors! Bravo à toi en tous cas! Et merci à Laurence pour la sincérité de ses réponses, et son humilité. On a beau avoir commencé il y a longtemps, avoir des centaines d’heures de pratique à son actif, elle nous prouve que rien n’est jamais acquis et que l’on est toujours sur le chemin de la sagesse, c’est une belle leçon d’humilité!
    Bonne journée!

  • Répondre mai 12, 2015

    Maud Yoga

    Merci Mathilde pour cet article!

    C’est très enrichissant et les réponses de Laurence sont humbles, sincères et inspirantes!
    J’adore lire le parcours de plein d’autres yogis…toujours de très jolies « rencontres » 😉

    A bientôt!

    Maud

  • Salut Mathilde,

    Merci pour cette très belle interview !

    Je suis ravie d’avoir découvert le portrait de Laurence, ça complète vraiment beaucoup la petite photo portrait et les quelques mots de présentation qui sont au début d’Esprit Yoga !

    Le passage sur l’humilité et la bienveillance des profs de Yoga m’a particulièrement touchée car j’enseigne à Paris, en plus d’être une éternelle étudiante du Yoga.

    Je trouve le conseil de lecture de Laurence excellent : j’ai moi aussi adoré le livre « Yoga perfectionnement » : c’est une mine d’infos et également un beau livre avec de splendides photos, très inspirantes.

    Et pour terminer, last but not least : bravo pour ton article sur la joie, j’ai beaucoup aimé le découvrir dans le dernier Esprit Yoga !

    J’ai hâte de te lire à nouveau, ici et sur d’autres supports encore.

    Bises,
    Claudia

  • Répondre mai 12, 2015

    Virginie

    Bonjour

    Merci pour ce témoignage enrichissant.
    Je débute dans le yoga mais j’ai déjà l’impression d’en retirer des bénéfices au quotidien.
    Cette article me donne envie d’appronfondir encore plus cette pratique et d’en découvrir tous les bienfaits.
    Je cours acheter « Esprit yoga »…
    Virginie

  • Répondre juin 11, 2015

    Alizorganic

    Un beau portrait, très inspirant !
    Merci 🙂
    et bonne continuation à Laurence.
    Alizée

Laissez une réponse